Technologies

L’association Halte à l’obsolescence programmée dénonce la faible durabilité de nos téléviseurs

L’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP) vient de réaliser une grande enquête dont les conclusions ne sont pas tendres avec les fabricants de téléviseurs.
L’enquête, qui a duré un an, révèle des failles dans la durabilité de ces appareils. Ainsi, ils manquent de fiabilité et sont difficiles à démonter. Les composants sont sous-dimensionnés et les mises à jour sont incompatibles.

L’indice de réparabilité, mis en application au mois de janvier, se situe en moyenne autour de 6,8/10, mais comporte des écarts importants entre les modèles et un manque de transparence sur le détail de son calcul.

L’association HOP pointe du doigt des pannes récurrentes dans trois catégories : le contrôleur de la dalle LCD, les condensateurs et le rétro-éclairage LED. Ce dernier est souvent sous-dimensionné et très difficile à réparer. Les téléviseurs connectés souffrent pour leur part de pannes logicielles, de manque de mémoire, ainsi que de problèmes de mises à jour ou d’applications incompatibles.

L’association dénonce aussi les campagnes marketing qui tournent à plein régime pour faire acheter des téléviseurs afin de regarder l’Euro 2021. Ces campagnes comportent des promotions et des démonstrations en magasin qui poussent les consommateurs à acheter des téléviseurs dont ils n’ont pas besoin, par exemple des modèles 8K.

A découvrir aussi en vidéo :

En conclusion de son enquête, HOP demande aux fabricants de proposer des modèles plus faciles à réparer et utilisant des composants de meilleure qualité. Elle demande aux pouvoirs publics de soutenir les produits durables avec la mise en place d’un système de bonus-malus et la baisse de la TVA sur les produits reconditionnés, ainsi que sur les réparations.
Enfin, l’association conseille aux clients d’acheter des téléviseurs plus durables, de mieux les entretenir et de privilégier la réparation en cas de panne.

Source : association HOP

Source: 01net

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :