Technologies

Jeff Bezos accepte qu’Amazon paie plus d’impôts pour contribuer au plan de relance de Joe Biden

Aux États-Unis, réformer l’imposition n’est pas facile. Pour financer son immense plan d’investissements de 2 000 milliards de dollars (qui devrait notamment servir à l’entretien de nombreuses infrastructures), le président Joe Biden souhaite taxer les plus riches.
L’impôt sur les sociétés pourrait notamment augmenter de 21% à 28%, Joe Biden déplorant que certaines grandes entreprises américaines contournent le système pour payer le moins d’argent possible. Le président américain a d’ailleurs cité Amazon à plusieurs reprises, ce qui est assez rare pour un chef d’Etat américain. 

Jeff Bezos pourrait rester silencieux et espérer secrètement que l’opposition bloque la réforme de Joe Biden, il a finalement décidé de la soutenir. Sur Twitter, le compte corporate d’Amazon annonce que son patron soutient le plan d’investissements. 

Sagesse politique 

Il faut dire que, pour Amazon, la période n’est pas propice à un énième combat politique. Accusé par beaucoup d’avoir profité de la pandémie et suspecté de pratiques anti-concurrentielles, l’entreprise de Jeff Bezos joue sans doute la carte de la prudence en soutenant Biden.
D’autant que le sacrifice n’est en l’espace pas si colossal. Rappelons en effet que, sous Donald Trump, l’impôt sur les sociétés est passé de 35% à 21% aux États-Unis grâce au Tax Cuts and Jobs Act, de 2017. Cette augmentation de l’imposition prévue par l’administration Biden aboutit à un plafond inférieur à ce qui se pratiquait pendant la présidence de Barack Obama. 

A découvrir aussi en vidéo :

Enfin, rappelons surtout que même en payant 28% d’impôts sur le revenu, Amazon continuera de contourner une grande partie du système grâce à des montages fiscaux compliqués. Jeff Bezos le sait.  Source: 01net

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :