Technologies

Hyundai Ioniq 5 : la voiture électrique qui associe design atypique et options originales

Il n’y a pas que Renault qui s’appuie sur le néo rétro pour propulser sa nouvelle gamme électrique. Hyundai, le constructeur coréen, a aussi été puiser dans ses archives pour dessiner sa nouvelle Ioniq 5.
Celle-ci est un hommage à la « Pony », première voiture lancée par la marque au milieu des années 1970 et qui avait donné lieu à un très remarqué « concept 45 », lors du salon de Francfort en 2019. La version commerciale de cette étude de style est donc la Ioniq 5, une voiture au design très atypique. 

En effet, à première vue ses lignes sont celles d’une compacte, mais ses dimensions (4,64 m de longueur) ne collent pas à cette description et la rapprochent davantage d’une berline. De son côté, Hyundai parle de SUV, mais là encore la forme très allongée et la position de conduite plus basse que sur un Tucson, par exemple, contredisent cette affirmation.
Pour couronner le tout, le design extérieur est très marqué, les nombreuses nervures de la carrosserie donnant un aspect très anguleux, comme sur les dernières productions de la marque.
Enfin, comme sur le concept 45 dont elle est finalement assez proche, la Ioniq 5 affiche des phares assez atypiques en forme de pixels. 

Deux beaux écrans et presque plus de boutons

L’habitacle, pour sa part, est en nette évolution par rapport à ce que proposait le constructeur jusqu’alors. Organisé autour de deux écrans de 12 pouces, ce nouveau « Dual Cockpit » se veut épuré et personnalisable à souhait. Hyundai a conservé quelques boutons physiques qui vont de paire avec des zones de commandes tactiles à retour haptique.
Enfin, comme sur la Mercedes Classe S, l’affichage tête haute intègre une navigation en réalité augmentée qui affiche la direction à suivre directement sur le pare-brise, dans le champ de vision du conducteur. 

Ce premier modèle issu de la plate-forme e-GMP, sur laquelle était censée être produite la voiture connectée d’Apple, est le successeur désigné du Kona, l’un des récents succès du Coréen.
La Ioniq 5 sera proposée en quatre versions différentes avec, au choix, des batteries de 58 ou 72,6 kWh, en version propulsion ou en transmission intégrale.
La version de base associe un moteur de 125 kW (350 Nm de couple) sur l’essieu arrière et une batterie de 58 kWh dont l’autonomie n’a pas été communiquée.
À l’opposé, la version la plus ambitieuse dispose d’un moteur de 155 kW à l’arrière conjugué à un second moteur de 70 kW à l’avant pour un couple total de 605 Nm. Ainsi le 0 à 100 km/h est réalisé en 5,2 secondes. Quant à l’autonomie de la grande batterie de 72,6 kWh, elle oscillerait entre 470 et 480 km.
Enfin, en matière de recharge, la Ioniq 5 accepte une charge rapide DC Combo jusqu’à 220 kW pour reprendre 80% de ses capacités en 18 mn seulement.

A découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Enfin, petite innovation maison, la prochaine Hyundai électrique intégrera une fonctionnalité de charge inversée baptisée V2L (Vehicle to load) qui permettra aux utilisateurs de recharger leur trottinettes ou leurs vélos électriques directement depuis la Ioniq 5, sans que celle-ci ne soit reliée au secteur.
Le lancement de cette nouvelle Hyundai électrique est imminent puisque sa commercialisation devrait avoir lieu en juin. En revanche, ses tarifs ne sont pas encore connus. 

Source: 01net

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :