Technologies

Cette carte vous aide à trouver le meilleur opérateur pour votre domicile

Véritable moteur de recherche de l’Internet fixe, l’outil cartographique « Ma connexion Internet » est déployé ce jeudi 8 avril par l’Arcep. « Avant, les utilisateurs devaient faire le tour des sites de tous les opérateurs un à un pour connaître les offres disponibles à leur adresse. Désormais, ils ont accès à tout ce qui existe en même temps. Cela leur permet de s’orienter vers d’autres possibilités », nous explique Antonin Borgnon, chef adjoint de l’unité « Couverture fixe et déploiements ». En un clin d’oeil, on obtient un tableau comparatif de toutes les offres d’accès à Internet fixe du marché (voir image ci-dessus).

Il suffit d’entrer son adresse en France métropolitaine ou Outre-Mer pour que l’ensemble des opérateurs disponibles s’affiche, y compris les acteurs locaux. Les différentes technologies sont stipulées : réseau filaire (fibre, câble, cuivre) ou hertzien (4G fixe, HD et THD Radio, satellite). Les débits pics théoriques sont également indiqués. Enfin, le service intègre la carte de déploiement de la fibre optique de l’Arcep en France pour avoir une idée de l’état d’avancement du FttH près de chez vous.

La carte de déploiement de la fibre optique est intégrée à l'outil "Ma connexion Internet".

Du simple particulier aux décideurs publics

Ma connexion Internet peut être très utile avant de déménager par exemple, mais les opérateurs l’utilisent aussi pour savoir où leurs concurrents commercialisent leurs offres. C’est donc un outil destiné à tous les publics : les simples utilisateurs comme les professionnels ou les décideurs publics. Il est d’ailleurs possible de sélectionner les résultats pour une région, un département ou une commune comme on peut le voir ci-dessous. Cette possibilité de faire varier l’échelle très finement sur la carte est un vrai plus.

C'est aussi un outil qui permet d'afficher les informations à différentes échelles : la commune, le département et la région.

Cela va permettre à l’Arcep de publier de nouvelles  statistiques dans les prochains jours à partir de données qui étaient déjà accessibles en open data, mais fastidieuses à exploiter. Ce sera le cas ci-dessous, par exemple, avec le département de la Charente-Maritime.

Il est possible de tirer de nouvelles statistiques à partir de données qui existaient déjà en open data.

Plus de précision et un nouveau design

Il y a des améliorations par rapport à la version bêta mise en ligne y a un an, comme l’interface et le design, qui ont gagné en lisibilité et fluidité. Mais le référentiel des bâtiments est aussi plus précis. Car c’est un vrai casse-tête de les comptabiliser, en l’absence d’un référentiel géographique complet et exhaustif d’adresses et de dénombrement de locaux sur tout le territoire.

L’Arcep croise trois sources. « Il y a tout d’abord les IPE (Informations Préalables Enrichies) des opérateurs qui font des relevés terrains lors du déploiement de la fibre, mais qui ne sont pas encore disponibles sur tout le territoire. De plus, nous ne pouvons pas toujours les partager publiquement. Il y a en complément le plan cadastral de la Direction Générale des Finances Publiques, ainsi que la Base Adresse Nationale de la Direction Interministérielle du Numérique », nous indique Pierre-Olivier Hays, chargé de mission dans l’unité « Couverture fixe et déploiements » de l’Arcep.

Le référentiel des bâtiments a gagné en précision.

Les données sont celles du troisième trimestre 2020. Elles n’avaient pas été mises à jour depuis un an. L’ambition de l’Arcep est de parvenir d’ici la fin de l’année à les rafraîchir tous les trimestres.

A découvrir aussi en vidéo :

Cette initiative de l’Arcep n’est pas isolée en Europe puisque le Code des communications électroniques européen incite les pays membres à établir un relevé géographique des déploiements de réseaux. Le BEREC, l’organe des régulateurs européens des communications, a même émis des lignes directrices pour encadrer les travaux dans chaque pays.

La prochaine étape de Ma connexion Internet sera d’affiner encore les différences entre  les technologies. Peut-être l’outil sera-t-il un jour aussi enrichi avec les débits réels recueillis par l’API de l’Arcep à destination des box des opérateurs et qui va bientôt être déployée.

Le lien vers Ma connexion Internet

Source: 01net

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :