Technologies

Apple Swift Playgrounds : l’outil d’apprentissage du code permettra bientôt de créer des applis sur l’iPad

Cette année, au cours de sa conférence d’ouverture de la WWDC 2021, Apple a donné une toute nouvelle ampleur à sa géniale application d’apprentissage du code, Swift Playgrounds 4.

Dans le prolongement des leçons plus ou moins avancées que Swift Playgrounds fournit gratuitement, il sera désormais possible de développer de vraies applications pour iOS et iPadOS directement depuis sa tablette. 

Pour ne pas rebuter les nouveaux venus, le développement repose sur SwiftUI, un outil qui permet de concevoir une application de manière déclarative (et non impérative), c’est-à-dire, que vous définissez à quoi vous souhaitez que l’interface ressemble en fonction de différentes étapes, et SwiftUI se débrouille en coulisse pour que tout fonctionne. 

L’apprenti développeur a besoin de saisir assez peu de code, ce qui simplifie évidemment les choses et réduit les risques d’erreur d’état, notamment – quand un bouton ne s’adapte pas à une nouvelle étape parce que le code n’a pas été correctement écrit, par exemple.

A découvrir aussi en vidéo :

Quoi qu’il en soit, Apple s’est rendu compte que de nombreux développeurs expérimentés utilisaient Swift Playgrounds pour réaliser des prototypes de leurs applications, il leur offre donc la possibilité de le faire plus facilement, même chose pour les nouveaux venus qui n’auront pas à se frotter à l’impressionnant Xcode pour leurs débuts.

Comme tout bon environnement de développement, Swift Playgrounds permet de visualiser ses modifications en temps réel, puis de tester son application avant de la publier directement sur l’App Store. Les tests pourront être réalisés en plein écran, avant validation ou retour à la planche à dessin.

Swift Playgrounds 4 pour iPad sera disponible plus tard cette année. Une version bêta pourrait être disponible d’ici là. Pour mémoire, annoncé à la WWDC 2016, et lancé en septembre suivant, Swift Playgrounds a depuis énormément progressé. En contenu, d’abord, avec le support du français et davantage de leçons, au-delà des deux modules basiques. En possibilité, ensuite, avec l’arrivée d’une version sur Mac en février 2020.

Source: 01net

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :