Technologies

Apple affiche enfin l’indice de réparabilité pour ses iPhone et MacBook sur son Store français

Apple vient de commencer à publier sur son site et son application Store les indices de réparabilité de certains produits. C’est ainsi le cas des iPhone et des Mac, deux des cinq catégories de produits désignées dans la loi anti-gaspillage, votée en janvier 2020.

Une note sur 10 pour nous éclairer

Cet indice de réparabilité prend la forme d’une note sur 10. Il doit éclairer le choix du consommateur au moment de l’achat pour savoir si le produit qu’il s’apprête à acquérir sera facile à réparer en cas de panne et pourra donc être utilisé plus longtemps. C’est une première étape visant à encourager les utilisateurs à profiter de leur appareil aussi longtemps que possible et à éviter également l’obsolescence programmée.

Il est intéressant de noter que la loi anti-gaspillage impose également aux fabricants de donner des informations sur la disponibilité des pièces détachées et, par défaut, sur la possibilité de fabriquer des pièces de rechange en 3D. Ces informations doivent être accessibles aux réparateurs indépendants. 

Des différences générationnelles

Concernant les indices, on constate quelques différences entre les produits, ce qui est logique, mais également entre les générations. A titre d’exemple, tous les iPhone 12 semblent obtenir un indice de réparabilité de 6/10. Ce qui est mieux que celui de l’iPhone 11, par exemple, qui n’obtient que 4,6/10.
Cette différence tient a priori au moins à un point. Le module de composants qui intègre notamment les caméras TrueDepth est disponible sous forme de pièce détachée pour les iPhone 12.
Des pièces qui sont fournies aux 20 Apple Store français, aux 115 centres de services agréés Apple et aux 45 réparateurs indépendants qui ont rejoint le programme depuis son lancement en juillet 2020.

Du côté des Mac, on observe que les MacBook Air s’assurent un score de 6,5/10. Tandis que du côté des MacBook Pro, on note plusieurs choses. La première est que les MacBook Pro 16 pouces sont plus réparables que les MacBook Pro 13 pouces. Ce qui laisserait penser que la compacité est l’ennemie de la réparabilité.
La seconde est que les MacBook Pro 13 pouces avec processeur Intel sont mieux notés par cet indice que les MacBook Pro 13 pouces M1. Le premier affiche un indice de 6,3/10 contre 5,6 pour le second. La faute sans doute à l’intégration plus poussée côté matériel.

A découvrir aussi en vidéo :

Un premier pas ?

Apple s’est donc mis en conformité avec la loi et on ne peut que s’en réjouir. En revanche, on regrette qu’il n’ait pas poussé l’effort un peu plus loin et ne l’applique pas à tous ses produits, même ceux qui ne sont pas concernés par la loi anti-gaspillage. Il faudrait effectivement qu’Apple extrapole les critères stricts définis par la loi pour des produits qui ne sont pour l’instant pas pris en compte.
Mais il est certain que le service rendu à l’utilisateur serait important. On aimerait avoir ce même degré d’informations pour les iPad ou les Mac, non portables. Peut-être cela sera-t-il ajouté dans un second temps, on peut l’espérer. Apple a un rôle important à jouer dans ce domaine.

D’autant que d’ici trois ans, en 2024, un indice de durabilité devrait être également introduit. Il inclura d’autres critères en plus de la réparabilité, comme la robustesse ou l’évolutivité du produit, notamment via des mises à jour.

Source: 01net

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :