Société

Une journaliste du “Figaro” menacée de mort après un tweet polémique

En réponse, vendredi, à une vidéo dans laquelle une jeune étudiante voilée proposait des recettes à bas coût pour les petits budgets, Judith Waintraub a fait l’amalgame entre le port du voile et les attentats du 11-Septembre. Elle a depuis été visée par des menaces de mort sur les réseaux sociaux.

Plusieurs personnalités politiques ont apporté leur soutien, samedi 12 et dimanche 13 septembre, à une journaliste du Figaro Magazine menacée de mort sur les réseaux sociaux. Vendredi, Judith Waintraub avait répondu “11 septembre” à une vidéo diffusée par BFMTV sur Twitter, dans laquelle une étudiante voilée donnait des conseils de cuisine à petits prix. Le message de la journaliste, qui faisait un rapprochement entre la vidéo de la jeune femme et les attentats du 11 septembre 2001, a été jugé raciste et islamophobe par de nombreux internautes et personnalités, dont la ministre déléguée à la Ville Nadia Hai.

Selon le HuffPost, Judith Waintraub a expliqué dans d’autres tweets qu’elle voyait dans cette vidéo “une promotion efficace du voile islamique”. “Allusion à une idéologie mortifère dont le voilement des femmes est un combat, oui. Assimilation de cette jeune femme à une terroriste, non”, a-t-elle assuré.

“Je suis tellement triste que, de tout mon travail, ce soient mes origines et ma religion qui retiennent l’attention ces derniers jours”, a réagi dimanche Imane, l’étudiante apparaissant dans la vidéo de BFMTV, sans nommer Judith Waintraub. Remerciant ceux qui ne l’ont “jamais [réduite] à ce [qu’elle] porte sur la tête”, la jeune femme a également déclaré : “Ne remettez jamais en question vos rêves ou vos ambitions à cause de ce genre de discours haineux, rétrogrades et racistes”.

Après cette polémique, Judith Waintraub a été visée par des menaces de mort sur les réseaux sociaux. Un tweet déclarait notamment “On va te rafaler ta mère comme 2 frères sur ‘Charlie’, en plein procès sur les attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo. Plusieurs personnalités, dont les élus LR Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, ont déclaré leur soutien à Judith Waintraub après ces menaces. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a écrit sur Twitter : “Quels que soient les désaccords, parfois profonds, que j’ai avec Judith Waintraub, je condamne vivement les menaces de mort qu’elle reçoit”.

Nadia Hai a expliqué, dans un message publié samedi soir, qu’elle continuait à trouver “choquant et indigne le tweet de Judith Waintraub”. “Mais les menaces de mort dont elle est victime n’ont pas leur place dans notre République. Je les condamne. Ensemble, refusons la violence”, a-t-elle ajouté. “Pathétique”, a aussitôt réagi la journaliste du Figaro.

Source: Franceinfo – Société

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :