Société

REPLAY. Réforme du bac : Jean-Michel Blanquer a répondu aux questions de dix lycéens sur franceinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #BAC

21h52 : Jean-Michel Blanquer a répondu sur franceinfo aux questions de 10 lycéens du Val-d’Oise, à une semaine du baccalauréat. Vous pouvez revoir son intervention.

18h25 : “Le point médian pose toute une série de problèmes, de lecture notamment. Il créé une complexité supplémentaire, alors que la langue française est déjà suffisamment complexe. Je ne crois pas qu’il faille idéologiser la langue. Le langage ne doit pas être un combat.”

Le ministre est interrogé par une élève sur son opposition à l’écriture inclusive.

18h18 : “Pour le grand oral il n’y a pas de contrôle continu (…) on est à l’inverse du bachotage, vous avez vous même déterminé des questions très approfondies (…) et vous avez du temps pour les préparer”, argumente le ministre de l’Education.

18h16 : “Il a été difficile d’appréhender l’épreuve du grand oral [en raison de la crise sanitaire], pourquoi des aménagements ont été prévus pour l’épreuve de philosophie et pas celle-ci ?”, interroge à son tour Hugo, un lycéen.

18h46 : “La voie pro ne doit jamais être considérée comme laissée pour compte mais ce qui est vrai, c’est qu’il est plus difficile d’en parler car il y a beaucoup de filières professionnelles”, répond Jean-Michel Blanquer.

18h13 : Une lycéenne demande pourquoi la communication du ministère de l’Education a été faite surtout pour la filière générale et estime que les filières professionnelles ont été “mises de côté”.

18h08 : “Ces épreuves qu’on a transformées en contrôle continu, ce sont vos points forts, vos enseignements de spécialité, normalement ce sont des domaines où vous avez montré une certaine force.”

Le ministre s’exprime sur les aménagements du bac de cette année, effectués en raison de la crise sanitaire.

18h06 : Jean-Michel Blanquer répond à leurs questions depuis le lycée Louis Armand Eubonne dans le Val-d’Oise.

18h04 : Epreuve phare de la nouvelle formule du bac, le grand oral inquiète certains élèves de terminale et suscite de nombreuses critiques. Le ministre de l’Education nationale va répondre dès maintenant à 10 lycéens sur franceinfo, dans notre direct.

Source: Franceinfo – Société

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :