Société

Ils ont fait l’actu. La chanteuse Hoshi, en croisade contre les haters

Hoshi, chanteuse.
Hoshi, chanteuse. (SEBASTIEN BAER / RADIO FRANCE)

7 avril 2021. La chanteuse Hoshi est victime de propos sexistes et désobligeants tenus par le chroniqueur musical Fabien Lecoeuvre. Dans un entretien diffusé sur la webradio Arts-Mada, celui qui est aussi attaché de presse et auteur d’ouvrages sur la chanson s’attaque au physique de la chanteuse. “Quand vous regardez Hoshi, par exemple, qui a un talent incroyable, indiscutable, vous mettez un poster de Hoshi dans votre chambre, vous ? Elle est effrayante. Elle a du talent, cette fille, vraiment, mais qu’elle donne ses chansons à des filles sublimes. Il y a plein d’interprètes magnifiques”.

Face au tollé, Fabien Lecoeuvre présente ses excuses et regrette des propos inadmissibles et indignes de l’amour qu’il porte à la chanson française. Mais trois mois après l’incident, Hoshi, qui vient de sortir son troisième album, reste profondément marqué par le dérapage du chroniqueur. “Les propos de Fabien Lecoeuvre, c’est dur. Et puis il va loin dans l’image, en plus. Il n’a pas juste dit ‘elle est moche’, il a dit que j’étais effrayante et ‘vous avez déjà vu quelqu’un avec un poster de Hoshi dans votre chambre ?’. Et bien oui, oui, il y en a ,oui. J’ai des gosses à mes concerts qui me font signer leurs posters. Mais au-delà de ça, ça remet tout en jeu, mon équipe, ma famille, ma mère qui m’a appelée en larmes. Je me prends une petite balle perdue comme ça et ça fait jamais du bien. Et quand ma mère m’a appelée en pleurant, je me suis dit ‘ah oui, ces propos sont peut-être plus graves encore que ce que je pensais’. Et je pense que ce délire, il faut faire 1,80 mètre, rentrer dans du 36, s’habiller en robe et se surmaquiller, ce n’est plus les critères de notre époque. Très peu de gens s’habillent comme ça maintenant aujourd’hui dans les artistes que j’écoute. On a tous une beauté différente et du charme différemment et on a tous notre style. C’est la liberté. La beauté, c’est subjectif”, souligne Hoshi.

Pour Hoshi, il était évident qu’il ne fallait pas laisser passer l’outrage. “Je me suis dit ‘il faut que j’en parle’, justement, pour les chanteuses qui n’ont encore rien sorti, qui vont se dire ‘moi, j’ai du mal à me regarder dans un miroir parce que j’ai pas confiance en moi, donc je ne vais pas sortir mon album, je ne vais pas essayer’. Il y a tellement de jeunes qui abandonnent leurs rêves à cause de propos et de gens comme lui et c’est ça que j’ai voulu montre” raconte la chanteuse.

Hoshi admet qu’il est parfois plus compliqué d’être à la fois homosexuelle et une personnalité publique. “On a plus de poids sur les épaules. Il y a une communauté derrière nous, des enfants, des ados qui découvrent leur orientation sexuelle, qui nous remercient. Et forcément, il y a des gens qui ne sont pas très contents qu’on soit mis en avant. Moi, je sais que quand j’ai fait le clip de L’amour censure, je m’en suis pris plein la gueule par la Manif pour tous avec qui c’est impossible de débattre. Je me suis pris des milliers de menaces de mort parce que j’ai embrassé une danseuse aux Victoires de la musique… Mais en vrai, ça n’arrive pas qu’à moi. Ça arrive à plein de gens, c’est juste qu’il y a des artistes qui préfèrent se taire et ignorer pour pas donner raison justement, à ce genre de propos, parfois d’ignorer. Là, j’avoue que j’ai pas pu ignorer. J’ignore plein de fois mais là j’ai pas pu ignorer”.

Pour faire avancer les choses, comme elle l’explique, Hoshi dépose plainte très régulièrement contre ceux qui vont trop loin. “J’ai envie de montrer aux gens qu’ils ne sont pas seuls, que la haine il y en aura toujours, mais qu’on peut la réduire. Tout ce que je fais, je le fais pour les moins de 15 ans qui auraient pleuré en voyant les menaces de mort après un coming-out, qui auraient pleuré en voyant les propos de Fabien Lecoeuvre parce que c’est dur, quand tu as des rêves plein la tête. Ça tue leurs rêves. Ils ont peur. Je ne veux plus que ça arrive, au-delà de Fabien Lecoeuvre. Je m’en fous de lui en vrai. Je ne savais pas qui c’était avant et je ne veux pas savoir qui c’est maintenant. En fait, c’est vraiment ces propos qui ne sont pas que dans la bouche de cet homme-là, qui sont dans la bouche sûrement de plein d’autres, qui arrivent chaque jour. Et ça ne fait pas des affaires comme ça, mais c’est pas pour autant qu’il faut les accepter. Ces propos sont dangereux.”
Après cette polémique, Hoshi a reçu le soutien de dizaines d’artistes. En cet été 2021, la chanteuse a pris la route des festivals. Sans rien pardonner à Fabien Lecoeuvre.

Source: Franceinfo – Société

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :