Société

Covid-19 : l’épidémie a “accentué les inégalités sociales en France”, selon une enquête de l’Inserm

Contraintes d’aller travailler, vivant dans des logements exigus dans des zones denses en population, les professions dites essentielles ont été les plus touchées.

L’épidémie de Covid-19 a accentué les inégalités sociales en France, confirme vendredi 9 octobre une grande enquête de l’Inserm (l’Institut national de la santé et de la recherche médicale) menée auprès de 13 000 personnes à partir du mois d’avril et que franceinfo a pu consulter.

Le virus frappe d’abord les plus mal logés et les plus précaires. Les personnes qui habitent un logement exigu ou surpeuplé sont 2,5 fois plus nombreuses à avoir contracté le Covid-19 indique cette étude. Plus d’une personne sur 10 a vécu le confinement dans un petit espace. Cela a concerné 20% des professions dites essentielles pendant cette période, personnel de nettoyage, aide à domicile, ouvriers du bâtiment ou caissières. Toujours selon l’enquête de l’Inserm, la plupart des personnes qui vivent dans un logement surpeuplé habitent aussi dans des villes très denses, ce qui multiplie les risques d’être contaminé.

Quant au télétravail, il a été appliqué de manière très différenciée : tandis que 50% des cadres l’on pratiqué à temps plein, 70% des professions considérées comme essentielles ont continué de se rendre sur leur lieu de travail.

Enfin, les jeunes et les milieux populaires, déjà fragiles avant la crise sanitaire, ont davantage été frappés par le chômage partiel ou technique, avec souvent une perte de revenu puisque l’État n’a pris en charge que 84% du salaire.

Source: Franceinfo – Société

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :