Société

Climat : le prince William lance un prix pour trouver des solutions à la crise

Doté d’environ 55 millions d’euros, ce prix distinguera cinq lauréats par an pendant les dix prochaines années. Le prince William souhaite ainsi aider à “réparer notre planète au cours des dix prochaines années”.

Le prince William s’engage pour le climat. Deuxième dans l’ordre de succession au trône britannique, le fils du prince Charles remettra à l’automne 2021 la première édition de son prix consacré à l’environnement, a annoncé jeudi 8 octobre sa fondation royale. L’initiative vise à “remplacer le pessimisme actuel par de l’optimisme” en récompensant des solutions apportées à la crise climatique, selon le communiqué.

Doté de 50 millions de livres sur dix ans (environ 55 millions d’euros), le prix Earthshot se voit comme “le prix environnemental mondial le plus prestigieux de l’histoire”. Il “incitera au changement et aidera à réparer notre planète au cours des dix prochaines années, une décennie critique pour la Terre”, a précisé la fondation du petit-fils de la reine Elisabeth II.

Soutenu par une coalition de personnalités, d’organisations et d’entreprises, ce prix distinguera cinq lauréats par an pendant les dix prochaines années “avec pour objectif de trouver au moins 50 solutions aux plus importants défis auxquels est confronté le monde d’ici 2030″. Les lauréats seront annoncés chaque année lors d’une cérémonie organisée dans une ville différente du globe, à commencer par Londres en 2021. Les candidatures pourront être déposées à partir de novembre.

Outre le prince William, 38 ans, le jury comprendra nombre de personnalités, de la reine Rania de Jordanie à l’actrice australienne Cate Blanchett, en passant par le naturaliste britannique David Attenborough, la chanteuse colombienne Shakira ou Christina Figueres, ex-responsable climat de l’ONU.

Le prix Earthshot récompensera tant des personnes (militants, scientifiques, économistes, etc.) que des entreprises, organisations, gouvernements, villes voire pays proposant des “solutions viables” à la crise climatique, permettant d’améliorer les “conditions de vie dans le monde, en particulier pour les communautés les plus exposées au changement climatique”.

Source: Franceinfo – Société

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :