Science

Le bateau autonome Mayflower récompensé par le CES de Las Vegas

Le navire autonome Mayflower en rade de Plymouth (GB) (Tom Barnes pour IBM)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Cette année, le salon CES de Las Vegas aura lieu de manière totalement virtuelle en janvier. Cela n’empêche pas l’habituelle distribution de récompenses, annoncées en décembre. C’est ainsi qu’un Innovation Award vient d’être attribué au projet de bateau électrique autonome Mayflower.

Le Mayflower de 2020 est un trimaran de 15 mètres de long, recouvert de panneaux solaires, équipé de moteurs électriques (et d’un petit moteur diesel de secours), entièrement piloté par une intelligence artificielle. À l’aide de ses six caméras et ses 30 capteurs, il cartographie son environnement chaque seconde. Il est censé éviter les obstacles, tels que les autres bateaux, des containeurs perdus ou des baleines. Pourtant, à son bord, ni capitaine ni membres d’équipage. Le Mayflower est équipé de technologies développées en France, à Sofia Antipolis., par des ingénieurs d’IBM. Il a été mis à l’eau le 15 septembre.

Le Mayfloyer effectue actuellement des tests de navigabilité en Grande-Bretagne. Il prendra la mer pour de bon le 19 avril prochain de Plymouth, en Angleterre, pour rejoindre Plymouth, aux États-Unis, sur les traces de son historique prédécesseur, le Mayflower de 1620, qui avait emmené des protestants anglais fuyant les persécutions.

Toujours dans le domaine des innovations en matière d’énergie, la compagnie américaine General Electrics annonce avoir mis au point une éolienne d’un nouveau genre, capable de fournir suffisamment d’électricité pour alimenter un foyer pendant deux jours avec un seul tour d’hélice, soit en 17 secondes à peine.

Baptisée Haliade-X, cette éolienne est présentée comme la plus puissante du monde. Alors, les éoliennes sont parfois décriées, celle-ci ouvre peut-être la voie à une nouvelle génération beaucoup plus efficiente. Elle affiche une puissance de 13MW, ce qui lui permet de fournir plus de 300MW d’électricité par jour, soit environ 10 fois plus qu’une éolienne classique. Il faut dire que c’est un monstre de 220 mètres de haut avec des pales de 107 mètres. Il s’agit d’une éolienne offshore, c’est-à-dire prévue pour être installée en mer. Haliade-X a été en partie fabriquée en France à St Nazaire.

Haliade-X commence à être installée aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

Source: Franceinfo – Sciences

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :