Science

Des expressions faciales communes à l’ensemble des cultures humaines

Un anniversaire au Brésil. Un enterrement au Kenya. Une manifestation à Hong Kong.

Les chercheurs Dacher Keltner et Alan Cowen de l’Université de Californie à Berkeley ont déterminé que les humains de partout dans le monde utilisaient les mêmes 16 expressions faciales (telles que des sourires, des froncements de sourcils et des grimaces) dans des situations semblables.

Pour l’établir, ces chercheurs ont eu recours à un outil d’apprentissage automatique de Google pour analyser les expressions faciales des personnes qui apparaissent dans quelque 6 millions de vidéos téléchargées sur YouTube.

Ces extraits représentent des humains de 144 pays lors d’événements et d’interactions, comme regarder des feux d’artifice, danser ou consoler un enfant qui pleure, expliquent les auteurs dans un communiqué publié par l’université californienne et dont les travaux sont publiés dans la revue Nature (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Des expressions faciales que l’on associe à l’amusement, la colère, la crainte, la concentration, la confusion, le mépris, le contentement, le désir, la déception, le doute, la douleur, la tristesse, la surprise et le triomphe ont ainsi pu être analysées.

Ensuite, les chercheurs ont corrélé ces expressions faciales avec les contextes dans lesquels elles se sont produites dans les différentes régions du monde.

Notre étude montre à quel point les gens sont remarquablement semblables partout dans le monde dans la façon dont ils expriment leurs émotions dans les contextes les plus significatifs de leur vie.

Dacher Keltner

Leurs résultats montrent également que des personnes de cultures différentes partagent environ 70 % des expressions faciales lorsqu’elles réagissent à différentes situations sociales et émotionnelles.

Le saviez-vous?

Pas moins de 43 muscles différents sont activés autour des yeux, du nez, de la bouche, de la mâchoire, du menton et des sourcils pour permettre des expressions différentes.

Le Pr Keltner pense que ses travaux confirment l’universalité de l’expression des émotions humaines au-delà des frontières géographiques et culturelles.

C’est une première analyse à l’échelle planétaire de la façon dont les expressions faciales sont utilisées dans la vie quotidienne des gens, ajoute son collègue Alan Cowen dans un communiqué publié par l’université.

Elle nous montre que les expressions émotionnelles humaines universelles sont beaucoup plus riches et plus complexes que de nombreux scientifiques ne le pensaient auparavant.

Alan Cowen

La théorie de Darwin

Cela soutient la théorie de Darwin selon laquelle l’expression des émotions sur nos visages est universelle, affirme le Pr Keltner.

L’expression physique de nos émotions peut définir qui nous sommes en tant qu’espèce, améliorant nos capacités de communication et de coopération et assurant notre survie, conclut-il.

À lire aussi :

Source: Radio-Canada | Science

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :