Santé

Monsanto : un accord à l’amiable à 9 milliards d’euros pour les victimes du Roundup

 

C’est une décision inédite, mais en demi-teinte. Dans la soirée du mercredi 24 juin, le géant de l’agrochimie Bayer et sa filiale américaine Monsanto ont annoncé qu’ils allaient dédommager à hauteur de 9 milliards d’euros les plaignants des différents procès en cours aux États-Unis. Des milliers d’Américains accusent, en effet, le pesticide commercialisé par la société, le Roundup, d’être à l’origine de nombreux cancers.

« Là ils payent, ils se dédouanent »

Avec cet accord, toutes les poursuites contre Bayer-Monsanto sont arrêtées. De plus, le groupe pourra continuer à commercialiser le Roundup. Difficile à digérer pour les victimes du glyphosate. « L’argent, c’est important, mais ça ne fait pas tout. Je ne sais pas s’il ne manque pas, vraiment, une reconnaissance. Là ils payent, ils se dédouanent. Si Bayer avait dit : ‘Ok, on a menti, on vous a intoxiqué’, peut-être que ça aurait eu autant d’importance que l’argent », explique Julien Gaillard, victime des pesticides et vice-président de l’association Phytovictimes.

Le JT

Les autres sujets du JT

Source: Franceinfo – Santé

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :