Santé

L’Afrique du Sud reçoit sa seconde livraison de vaccins anti-Covid

L’Afrique du Sud a reçu samedi une deuxième livraison de vaccins Johnson & Johnson contre le Covid-19, a indiqué le ministre sud-africain de la Santé Zweli Mkhize, alors que le pays le plus touché par le virus en Afrique s’efforce d’accélérer sa campagne de vaccination.

M. Mkhize a tweeté que la deuxième cargaison de vaccins Johnson & Johnson avait atterri à l’aéroport international OR Tambo de Johannesburg.

Quelque 80.000 vaccins sont arrivés de Bruxelles via un vol de la South African Airways, selon les médias locaux.

“Cela arrive alors que la majorité des doses initiales reçues il y a deux semaines ont été administrées aux travailleurs de santé”, a précisé le ministre.

Selon le ministère, plus de 63.600 personnels de santé du secteur public et privé ont été vaccinés depuis le lancement de la campagne nationale de vaccination il y a 11 jours.

Toujours selon le ministère de la Santé, les vaccins sont achetés par petites tranches “pour réduire au minimum les stocks immobilisés en Belgique ou ici en Afrique du Sud”.

“Nous optons pour des lots plus petits et plus fréquents pour l’Afrique du Sud”, a expliqué à l’AFP le porte-parole du ministère, Popo Maja, précisant que 200.000 vaccins supplémentaires sont attendus d’ici la fin mars.

Après les personnels de santé, ce sera au tour notamment des personnes âgées, des enseignants, des mineurs, des policiers, des militaires et des fonctionnaires d’être vaccinés lors de la seconde phase de la campagne.

Comptant 59 millions d’habitants, l’Afrique du Sud a vu près de 50.000 personnes succomber au virus, et a été largement critiquée pour la lenteur de ses approvisionnements en vaccins ainsi que son manque de stratégie.

L’Afrique du Sud a prévu de s’approvisionner auprès de plusieurs fabricants tout en poursuivant sa campagne, alors qu’une troisième vague mortelle menace à l’approche de la saison hivernale à partir de mai.

Les autorités prévoient d’administrer un vaccin à 40 millions de personnes, soit les deux tiers de la population, ce qui permettrait d’atteindre un niveau d’immunité collective.

Source: TV5 – santé

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :