Santé

COVID-19: Arruda inquiet d’une possible hausse marquée des hospitalisations

Inquiet de la hausse marquée des prévisions d’hospitalisations, le Dr Horacio Arruda a évoqué vendredi la possibilité d’un «reconfinement temporaire» si elle se poursuit.

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: 1301 nouveaux cas et 30 décès supplémentaires

• À lire aussi: COVID-19: le ministre Jean-François Roberge n’est plus fermé à l’option des demi-classes

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

S’exprimant dans le cadre d’un webinaire organisé par la Fédération des médecins spécialistes du Québec, le directeur national de santé publique a évoqué différents scénarios envisagés si les autorités venaient à perdre le contrôle du traçage des cas.

«Potentiellement, tout dépendamment d’où vient la transmission comme telle, il pourrait y avoir un reconfinement temporaire ou un lockdown pendant une certaine période. Mais on ne veut pas arriver à ça, c’est pour ça qu’on essaie de maintenir, mais à suivre», a-t-il expliqué.

Du délestage de chirurgies et la mise en place «d’hôpitaux COVID» réservés aux patients infectés ont également été évoqués.

Le nombre de personnes infectées par la COVID-19 et à risque d’être hospitalisées est en forte hausse au Québec, a rapporté vendredi l’Institut d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) en publiant ses projections hebdomadaires.

Le nombre de personnes ayant attrapé la COVID-19 a bondi de 6911 la semaine dernière à 8537 cette semaine. Proportionnellement, cette augmentation est plus importante chez les personnes de 80 ans et plus (65%) ainsi que chez celles ayant déjà plusieurs troubles de santé (40%), note l’INESSS.

Cela signifie qu’au courant de la semaine du 2 au 8 novembre, 453 cas présentent un risque élevé d’hospitalisation, soit 40% de plus que la moyenne des quatre dernières semaines (325).

«Actuellement, j’ai de fortes inquiétudes de voir ces chiffres-là», a commenté le Dr Horacio Arruda, vendredi.

La situation dans les hôpitaux devrait encore rester maîtrisée pour les quatre prochaines semaines, précise l’INESSS, mais certaines régions ont des arriérés importants au niveau des résultats des laboratoires, a indiqué le Dr Arruda.

C’est notamment le cas du Saguenay–Lac-Saint-Jean, où le nombre de cas est en forte augmentation ces derniers temps, ce qui pourrait se traduire par une éventuelle augmentation du nombre de personnes à risque d’être hospitalisées, a-t-il prévenu.

Des sondages qu’il a en main montrent par ailleurs un «relâchement» de la part de la population quant aux mesures sanitaires.

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Source : journal de montreal – Santé

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :