Santé

Coronavirus : la France enregistre 8 577 nouveaux cas de contamination et compte 599 personnes en réanimation

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CORONAVIRUS

22h48 : Bonsoir . Pour l’instant, je n’ai vu qu’un communiqué de presse dont l’AFP a rendu compte, et qu’un journaliste a mis en ligne sur Twitter. Ni le site du ministère du Travail ni de celui de la Santé ne donnent de détails sur l’indemnisation des parents forcés de garder leurs enfants. Mais je serais surpris qu’ils ne le fassent pas bientôt, peut-être dès demain matin.

22h48 : Bonsoir, où trouver le texte officiel ? Comment trouver le détail de ce “dispositif” ? Un raccourci ? Un article avec référence ??? MERCI pour votre travail, sincèrement.

22h26 : Et pour les parents qui peuvent télétravailler ? On continue avec bébé sur les genoux ? On se le passe comme un ballon de foot un peu remuant ? Jusqu’à épuisement ? Certes, on a de la chance de pouvoir travailler à la maison. Mais télétravailler et garder un enfant (surtout en bas âge) sont deux emplois à temps plein. Mener les deux de front m’a menée directement chez le kinésithérapeute et en arrêt de travail…

22h26 : C’est bien d’indemniser un parent pour qu’il puisse s’occuper de ses enfants mais que les parents qui sont en télétravail y aient droit aussi ! Faire l’école à un enfant en CP, s’occuper de sa petite sœur de 3 ans tout en étant comptable en télétravail c’est très, très difficile à vivre !

22h26 : Personne au ministère de la Santé n’a donc tenté le télétravail avec des enfants en bas âge !! La loi sur le télétravail est pourtant claire à ce sujet il me semble …. 😡

22h26 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à regretter que l’activité partielle ne soit proposée que quand le télétravail est jugé impossible par l’employeur, tant télétravailler avec des enfants vous semble compliqué.

22h24 : Bonsoir @Adriano. Il me semble que le cas que vous évoquez correspondrait à la définition d’une impossibilité de télétravailler, et ouvrirait donc le droit à l’activité partielle pour un des deux parents. Il faudra bien sûr vérifier dans le détail quand le ministère de la Santé rendra publiques les modalités détaillées du dispositif annoncé ce soir.

22h24 : Bonsoir, et dans le cas où le patron ne veut pas de télétravail ? 100% possible mais ne veut pas car selon lui il n’est pas possible de travailler et de garder les enfants ? Ont-ils prévu quelque chose ? Difficile aussi pour ceux qui sont dans ce cas avec les 2 employeurs…

22h21 : Par ailleurs, le dispositif annoncé ce soir par le ministère de la Santé est rétroactif : il s’applique à “tous les arrêts concernés à partir du 1er septembre 2020” (j’ignore ce qui est prévu pour les parents de Mayotte et La Réunion, où les cours ont repris mi-août).

22h19 : Vous êtes nombreux à me poser la question : les travailleurs indépendants et les contractuels de droit public contraints de garder leurs enfants à cause d’une fermeture de classe et qui ne peuvent pas télétravailler ne bénéficieront pas de l’activité partielle, mais d’indemnités journalières pour compenser leur perte de revenus. Quant aux fonctionnaires, ils seront placés en autorisation spéciale d’absence.

21h56 : Hier, Ile de France Mobilités, qui gère les transports de région parisienne, a conclu avec l’Etat un accord prévoyant de couvrir ses pertes liées à l’épidémie. L’UTP et le Gart, qui représentent les régies de transports des autres villes de France, veulent désormais bénéficier d’un accord similaire : “On va demander que ça fasse jurisprudence et que les solutions qui ont été appliquées pour l’Ile-de-France le soient aussi pour la province”, explique le directeur général du Gart, Guy Le Bras. Le manque à gagner est estimé à 1,4 milliard, contre 2,6 en Ile-de-France.

21h42 : Donald Trump a reconnu avoir voulu “minimiser” la gravité du coronavirus “parce que je ne veux pas créer de panique”, selon des propos rapportés dans un livre par Bob Woodward, journaliste célèbre pour avoir révélé le Watergate. Une gravité dont il semblait être conscient, puisque dans une autre interview à ce journaliste, en février, il qualifiait déjà le virus de “truc mortel”.

21h29 : Dans le détail, l’indemnisation sera versée “dès le premier jour de leur arrêt de travail”, mais uniquement à un des deux parents, et seulement dans le cas où les deux parents sont dans l’“incapacité” de télétravailler. Ils devront présenter un justificatif, affirme le communiqué sans plus de détails.

21h27 : La question concerne les enfants touché par les fermetures de classes voire d’établissements entiers ou de crèches à cause de cas de Covid-19, et inquiétait certains parents depuis la rentrée. C’est le ministère de la Santé qui annonce cette mesure.

21h24 : Les parents contraints de garder leurs enfants et ne pouvant pas télétravailler seront placés en activité partielle, annonce le gouvernement.

21h15 : L’Allemagne annonce que les touristes revenant d’Occitanie, de Nouvelle-Aquitaine, d’Auvergne-Rhône-Alpes et de Corse devront désormais passer un test de dépistage à leur retour, et se placer en quarantaine en attendant le résultat. C’était déjà le cas pour le reste de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Ile-de-France.

20h55 : Vous entendez à longueur de journée parler de dépistage et de cas contacts, mais peut-être n’êtes-vous pas totalement au clair sur la marche à suivre si jamais vous avez côtoyé une personne testée positive au Covid-19. Si c’est le cas, nous avons préparé un petit guide dans cet article.

(GABRIELLE CEZARD / HANS LUCAS / AFP)

20h32 : Faisons un nouveau point sur les principales infos de ce mercredi :

Imbroglio à l’arrivée du Tour à Poitiers : deuxième au sprint derrière Caleb Ewan, Peter Sagan a été déclassé pour une bousculade juste avant l’arrivée, ce qui le prive du maillot vert.

Nafissatou Diallo s’exprime pour la première fois dans un média français, neuf ans après la tentative de viol dont elle dit avoir été victime de la part de Dominique Strauss-Kahn. “J’ai été privée de justice”, déplore-t-elle dans Paris Match.

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, a estimé que le gouvernement devrait prendre des “décisions difficiles (…) dans les huit à dix jours”. Mais un ministre anonyme, joint par le service politique de France Télévisions, assure qu’il n’est pas certain que de nouvelles mesures soient annoncées vendredi, en Conseil de défense.

La Commission européenne va prendre en charge le transfert immédiat vers la Grèce continentale de 400 enfants et adolescents qui se trouvent dans le camp de réfugiés de Moria, sur l’île de Lesbos. Dans la nuit, ce camp surpeuplé et insalubre a été ravagé par les flammes. Des demandeurs d’asile seraient à l’origine du feu, selon un ministre grec.

19h17 : Et, puisqu’on me demande souvent d’annoncer également les bonnes nouvelles, j’ajoute que 298 personnes ont quitté l’hôpital lors de ces mêmes 24 heures.

19h16 : Quant au nombre de nouveaux cas confirmés par un test, il s’établit à 8 577 sur cette journée. C’est davantage qu’hier (6 544) mais aussi que mercredi dernier (7 017).

19h22 : La France a connu 386 nouvelles hospitalisations et 71 entrées en réanimation liées au Covid-19 en 24 heures, selon les chiffres de la direction générale de la santé. Au total, 5 003 malades sont actuellement hospitalisés, dont 599 en réanimation. Il y a eu dans le même temps 20 morts du virus à l’hôpital.

19h04 : C’est une précision très juste . En revanche, je n’ai vu aucune déclaration concernant le respect du port du masque entre Christian Prudhomme et François Bayrou. Par ailleurs, s’il a été respecté, cela voudrait dire que François Bayrou n’est pas considéré comme cas contact, mais ça ne change rien au délai d’incubation du virus et au timing dans lequel un test est utile.

19h18 : Bonjour, Afin d’être encore plus précis, une personne est identifiée comme “cas contact” lorsque que les gestes barrières et le port du masque n’ont pas été respectés. Il faut par exemple : – avoir eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée sans masque ; – avoir partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement. Donc, d’après les déclarations du gouvernement, qui assure que Jean Castex et Christian Prudhomme ont respecté les gestes barrières et porté un masque, il ne s’agit pas d’un cas contact.

18h48 : Précisons tout de même que selon les conseils du ministère de la Santé, en cas de contact avec une personne positive au Covid-19 et si on ne présente pas de symptômes, il faut attendre 7 jours après le dernier contact avec cette personne pour se faire tester. Plus tôt, le test risque d’être “négatif même si [on est] infecté”.

18h40 : François Bayrou annonce sur Twitter que son test de dépistage du Covid-19 est négatif. Le haut-commissaire au Plan avait expliqué avoir rencontré, samedi, le directeur du Tour de France Christian Prudhomme, qui a depuis été testé positif.

17h54 : Le Touquet-Paris-Plage, station balnéaire huppée du Pas-de-Calais très fréquentée en été, est actuellement touchée par une “augmentation importante” du nombre de cas de Covid-19. Cela a notamment entraîné la contamination de près d’une centaine de lycéens lillois. Plus de détails dans notre article.

17h51 : “Jean-François Delfraissy se protège en mettant ceinture et bretelles, mais ça n’avance à rien de lâcher cette phrase comme ça.”

Selon ce ministre, qui s’est confié au service politique de France Télévisions, il n’est pas certain que de nouvelles mesures seront annoncées vendredi en “Conseil de défense”.

17h51 : Jean-François Delfraissy “hystérise les choses, on n’a pas besoin de ça en ce moment”, confie un ministre au service politique de France Télévisions. Le président du Conseil scientifique estime que le gouvernement “va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles.

17h20 : Est-il vraiment nécessaire de laver son masque en tissu à 60 °C ? Selon l’Académie nationale de médecine, un lavage à 30 °C avec un détergent classique suffit “pour détruire le virus”. On vous en dit plus dans cet article.

17h07 : Le tunnel risque d’être encore long. La crise économique mondiale est “loin d’être terminée” avec une reprise “fragile”, estiment des responsables du FMI. Ils jugent “peu probable” une reprise complète sans une solution médicale permanente”.

16h53 : Plusieurs boîtes de nuit qui ont ouvert le week-end dernier à Paris sont dans l’illégalité, a indiqué la préfecture de police de Paris à franceinfo. Des vidéos de clients en train de danser sans masque ni respect des gestes barrières ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Plus de détails dans notre article.

16h41 : Bonjour @Lulu. Oui, vous êtes assuré dans ce cas par la Sécurité sociale. Pour les personnes “contact”, il est nécessaire de rester isolé le temps d’avoir le résultat d’un test PCR, afin d’éviter de nouvelles contaminations. “Un arrêt de travail leur est délivré si nécessaire (par exemple si elles ne peuvent pas télétravailler) par l’Assurance-Maladie”, indique le site ameli.fr.

16h41 : Bonjour. Si on est un cas contact, on doit rester à la maison le temps de se faire tester et d’avoir les résultats. Pendant ce temps, on est payé normalement ? Par qui ? L’employeur ? La sécu ?

16h50 : Bonjour @Isa. Il y a deux versions très différentes dans cette histoire. Comme vous l’avez dit, un homme a assuré avoir été embarqué a la police pour avoir ôté son masque afin de déguster un pain au chocolat. Mais selon le compte-rendu des policiers, consulté par le site (proche de la police) actu17, l’homme s’en est pris verbalement au policier qui lui demandait de remettre son masque et n’était pas en train de manger. Bref, difficile de démêler le vrai du faux.

16h30 : Existe-t-il une deuxième souche de coronavirus ? C’est la question au cœur des Idées claires, notre programme hebdomadaire destiné à lutter contre les désordres de l’information, des “fake news” aux idées reçues.

16h06 : “Depuis le début de cette crise, les décisions à prendre sont toujours difficiles.”

Interrogé sur les déclarations du président du Conseil scientifique, Gabriel Attal renvoie au Conseil de défense prévu vendredi : “Je ne peux pas faire moi des annonces qui seront décidées dans le cadre du Conseil de défense (…) Mais cette crise nous a appris à ne jamais rien exclure pour l’avenir.”

16h03 : “Sur ce point, je peux vous dire que demain nous pourrons vous présenter le dispositif prévu pour les parents qui n’ont pas de solution de garde [en cas de fermeture d’école].”

Le porte-parole maintient que le gouvernement va proposer des solutions aux parents dont l’école des enfants est fermée dans le cadre du protocole sanitaire.

15h47 : Gabriel Attal dénonce la “décision incompréhensible” de ne pas tenir la prochaine session du Parlement européen à Strasbourg, comme prévu, mais à Bruxelles. L’institution a fait ce choix compte tenu du risque sanitaire trop élevé lié à la pandémie de Covid-19.

15h45 : “Aujourd’hui l’épidémie est toujours là, le virus continue à circuler.”

Gabriel Attal tient une conférence de presse à l’issue du séminaire de rentrée du gouvernement et évoque notamment la crise économique. “La réponse du gouvernement a été massive, avec 470 milliards d’euros investis dans notre économie.”

15h44 : En Gironde aussi, les autorités s’inquiètent. La situation est “sérieuse” et “préoccupante”, selon la préfète Fabienne Buccio qui tient une conférence de presse avec le maire Pierre Hurmic. A Bordeaux, le taux d’incidence est de 272 pour 100 000 habitants.

15h31 : Face à “l’accélération rapide” de la circulation du virus dans la métropole de Rennes, le port du masque va être étendu à partir de demain, annoncent les autorités. En Ille-et-Vilaine, le taux d’incidence de cas positifs a été multiplié par trois depuis le 20 août pour atteindre 68 cas pour 100 000 habitants, “au-delà du seuil d’alerte.

15h27 : Bonjour . Non, le Conseil scientifique ne gouverne pas la France, mais il a été mis en place pour conseiller le gouvernement dans les mesures à prendre face à la pandémie. Jean-François Delfraissy donne ainsi son avis (et met effectivement la pression) avant le Conseil de défense de vendredi, lors duquel le gouvernement pourrait prendre de nouvelles mesures.

15h26 : Pourquoi Mr Delfraissy parle d’obligations ? C’est le Conseil scientifique qui dirige la France ?

15h26 : Quels sont les articles qui attirent votre attention en ce milieu de journée ?

Auchan annonce la suppression de 1 475 postes en France.

“Ils m’ont dit ‘On veut Charlie Hebdo, on veut Charb'” : le témoignage glaçant de Coco au procès des attentats de janvier 2015.

• Le groupe pharmaceutique AstraZeneca suspend les essais de son vaccin après l’apparition d’une “maladie potentiellement inexpliquée” chez un volontaire.

15h00 : “On peut être faussement rassuré” parce que l’augmentation de la circulation du virus a “peu de retentissement actuel” sur le système de soins, poursuit Jean-François Delfraissy. Mais il peut y avoir “une augmentation très rapide, exponentielle, dans un deuxième temps”, a-t-il averti au cours d’un point-presse.

14h51 : Le gouvernement “va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles” “dans les huit à dix jours maximum”, estime le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy. Ce dernier qualifiant d’“inquiétant” le niveau de l’épidémie de Covid-19 en France.

14h01 : A 14 heures, voici un nouveau point sur l’actualité :

Au lendemain du témoignage glaçant de la dessinatrice Coco sur le déroulement de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, la cour d’assises spéciale entend les témoins blessés dans l’attentat commis par les frères Kouachi, au sixième jour du procès des attentats de janvier 2015. Suivez notre direct.

L’Union européenne réserve 200 millions de doses du potentiel vaccin Biontech/Pfizer, annonce la Commission européenne.

#CHEVAUX Les propriétaires de chevaux peuvent appeler le 0800 738 908. Ce matin sur franceinfo, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé la mise en place d’un “numéro gratuit”, alors que les cas de mutilations d’équidés se multiplient en France.

La Commission européenne va prendre en charge le transfert immédiat vers la Grèce continentale de 400 enfants et adolescents qui se trouvent dans le camp de réfugiés de Moria, sur l’île de Lesbos. Dans la nuit, ce camp surpeuplé et insalubre a été ravagé par les flammes.

Source: Franceinfo – Santé

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :