Santé

Coronavirus : Emmanuel Macron estime que le confinement sera « vraisemblablement » prolongé

En marge d’un déplacement à l’Institut Pasteur, le président de la République a regretté que les consignes ne soient pas strictement appliquées par les Français.

Emmanuel Macron encourage les entreprises et salariés à poursuivre leur activité mais estime qu’il faut encore « réduire les contacts » face à l’épidémie de coronavirus. « Est-ce qu’il faudra prolonger » le confinement ? « Vraisemblablement. Est-ce qu’il faudra y revenir à d’autres moments ? Sans doute. On ne sait pas combien de vagues on aura et comment le virus va se comporter », a déclaré le président en marge d’une visite à l’Institut Pasteur, jeudi 19 mars.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations sur l’épidémie dans notre direct

« Il faut déjà que tout le monde respecte les règles, a poursuivi le chef de l’Etat. Quand je vois des gens qui vont au parc, qui se rassemblent, qui vont à la plage ou qui se ruent sur les marchés ouverts, c’est qu’ils n’ont pas compris le message. »

Beaucoup prennent ça à la légère. Beaucoup ne veulent pas réaliser que c’est pour se protéger et protéger leurs proches.Emmanuel Macron

Le président estime qu’« il faut qu’on arrive à organiser le travail et la production de telle sorte qu’il y ait le moins de contacts possibles et qu’on soit conformes à la distanciation sociale ». « Tout le monde mange, il faut des gens pour réapprovisionner, pour [traiter] les déchets. Sinon, on va vers des problèmes en cascade. Il faut assurer la continuité de la nation. Mais ce que personne ne sait dire aujourd’hui, c’est combien de temps il faudra aller vers la réduction des contacts sociaux », a-t-il précisé.

« Cette période nouvelle impose de se poser de nouvelles questions sur notre chaîne de production. Nous devons continuer à produire et à faire tourner le pays. Nous avons besoin d’agriculeteurs, de gens qui transforment, qui vendent », a plaidé Emmanuel Macron.

Là ou le télétravail est possible, on le fait. Mais ailleurs, il faut prendre le temps et organiser la production dans le respect des règles. Ce n’est pas contradictoire. Il ne faut pas que tout s’arrête.Emmanuel Macron

Interrogé sur le fait de ne pas avoir prononcé le mot « confinement » lors de son allocution lundi, Emmanuel Macron a répondu : « Confinement est un mot que les gens ne comprennent pas. Ils ont l’impression qu’on va tout calfeutrer et qu’on ne peut plus sortir. Mais ce n’est pas vrai non plus. J’ai donc expliqué avec des mots simples la réalité de ce qu’on fait, les nouvelles règles. Tout ce dont on peut se passer en terme de contact social, on s’en passe. Je sais les sacrifices que ça demande. Mais ça ne veut pas dire de tout arrêter. (…) Il y a un chemin médian qu’on doit trouver. »

Source: Franceinfo – Santé

1 Comment

Click here to post a comment

  • Non le confinement ne durera pas 6 semaines ou plus mais pour nous faire accepter, tellement c’est désagréable, un confinement pendant ne serait-ce que 2 à 3 semaines, il faut dire que ça va durer plus longtemps, pour nous « assommer », puis, dans quelques semaines, on reviendra sans doute sur ces propos. Ceci étant dit, même si beaucoup souffrent du confinement, à part bien sûr ceux qui le passent dans la chaise longue de leur maison de campagne, presque personne ne serait prêt à reprendre le travail sans avoir la garantie que le virus n’est plus là. Et l’on ne peut pas vraiment savoir aujourd’hui quand le virus cessera de sévir et c’est sans doute là l’essentiel du problème car plus le pays sera à l’arrêt longtemps plus importante sera la crise économique qui suivra. Et de la même manière qu’il y a des gens aujourd’hui pour s’indigner que des mesures de protection n’aient pas été prises plus tôt, il y aura, après le confinement, des gens pour s’indigner, étant donnée l’ampleur du désastre (faillites, chômage, surendettement, récession, presque plus d’argent pour le « social » etc.), que l’on ait pu si longtemps et sans réagir laisser s’affaiblir notre système économique. La seule consolation étant, puisque presque tous les pays ont adopté les mêmes mesures et que l’inaction aura été générale, que nous ne serons pas les seuls à souffrir.

%d blogueueurs aiment cette page :