International

Le bilan de la pandémie dans le monde: plus de 1 339 000 morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1 339 130 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 7 h.

Publié le 18 novembre 2020 à 6h49 Mis à jour à 7h53

Agence France-Presse

Plus de 55 614 470 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 35 645 800 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de mardi, 10 724 nouveaux décès et 590 690 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1313 nouveaux morts, la France (1219, chiffre incluant 791 nouveaux décès en Ehpad, recensés depuis le 13 novembre) et l’Italie (731).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 248 707 décès pour 11 360 125 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 4 293 640 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 166 699 morts et 5 911 758 cas, l’Inde avec 130 993 morts (8 912 907 cas), le Mexique avec 99 026 morts (1 011 153 cas), et le Royaume-Uni avec 52 745 morts (1 410 732 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 124 décès pour 100 000 habitants, suivie par le Pérou (107), l’Espagne (89) et l’Argentine (80).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 86 369 cas (8 nouveaux entre mardi et mercredi), dont 4634 décès et 81 411 guérisons.

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient mercredi à 7 h 426 839 décès pour 12 163 009 cas, l’Europe 348 711 décès (15 172 363 cas), les États-Unis et le Canada 259 777 décès (11 664 823 cas), l’Asie 183 922 décès (11 589 648 cas), le Moyen-Orient 70 968 décès (2 993 803 cas), l’Afrique 47 972 décès (2 000 762 cas), et l’Océanie 941 décès (30 064 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Vaccin : Pfizer proche d’une demande d’autorisation

Une demande d’autorisation de commercialisation du vaccin du groupe américain Pfizer sera déposée très prochainement aux États-Unis, confirme son directeur général.

Ce vaccin expérimental, développé avec la société allemande BioNTech et qui fait l’objet d’un essai clinique impliquant 44 000 volontaires dans plusieurs pays, est efficace à 95 %, selon des résultats complets de l’essai clinique.

Un deuxième vaccin devrait être examiné prochainement par l’agence américaine du médicament : celui de Moderna, qui a annoncé une efficacité de 94,5 %.

Manifestation à Berlin

La police allemande a fait usage mercredi à Berlin de canons à eau pour disperser une manifestation d’opposants aux mesures restrictives imposées par la pandémie de coronavirus, en raison de leur refus de porter un masque.

La police avait auparavant ordonné la dissolution de ce rassemblement d’entre 5000 et 10 000 personnes au cœur de la capitale, après leur avoir enjoint sans succès de respecter les consignes sanitaires.

La Chine se méfie des surgelés importés

La Chine, qui a endigué l’épidémie depuis le printemps, fait état de deux employés de la chaîne du froid malades de la COVID-19 à Tianjin (nord), dans un contexte de méfiance croissante vis-à-vis des aliments surgelés importés.

Les Douanes chinoises ont déclaré vendredi avoir testé plus de 800 000 échantillons de produits congelés importés et suspendu les livraisons de 99 fournisseurs étrangers.

A Wuhan (centre) par exemple, où le virus avait été repéré pour la première fois fin 2019, les autorités ont déclaré avoir détecté le SARS-CoV-2 sur du bœuf congelé venant du Brésil. D’autres municipalités ont fait état de la présence de coronavirus sur des échantillons d’aliments surgelés venus de l’étranger, dont du porc argentin et du poisson indien.

Confinement en Australie-Méridionale

L’État d’Australie-Méridionale, dont la capitale est Adélaïde, annonce la mise en place à minuit d’un confinement de six jours. Les habitants sont tenus de rester chez eux, tandis que les écoles, les restaurants et les usines doivent fermer.

Cette mesure intervient après l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 en lien avec un foyer de coronavirus détecté dans un hôtel d’Adélaïde, où des personnes arrivant de l’étranger effectuaient leur quarantaine.

La rapide entrée en vigueur du confinement a suscité une vague de panique dans les supermarchés de la ville qui ont été contraints de limiter l’achat de certains produits à deux articles.

Les États-Unis approuvent un test individuel

Les États-Unis autorisent en urgence la mise sur le marché d’un test rapide à usage individuel pour détecter la COVID-19 et qui fournit le résultat en 30 minutes.

Il s’agit, selon le chef de l’agence américaine du médicament, du « premier » test « administré par l’individu lui-même et (qui) donne les résultats à domicile ». Il peut être utilisé par voie nasale par des individus âgés d’au moins 14 ans.

Le test, produit par l’entreprise Lucira Health, est disponible sur prescription d’un médecin.

Plus de 1,33 million de morts

La pandémie a fait plus de 1,339 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP mercredi à 7 h. Quelque 55,6 millions de cas ont été officiellement comptabilisés, dont plus de 35,6 millions ont été guéris.

Les États-Unis comptent le plus de morts (248 707), devant le Brésil (166 699), l’Inde (130 993), le Mexique (99 026) et le Royaume-Uni (52 745).

L’Europe est actuellement le continent qui compte le plus de nouvelles contaminations, l’Amérique celui où la pandémie accélère le plus.

Source: LaPresse.ca – International

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :