International

Coronavirus dans le monde : Trump veut organiser un sommet du G7 en juin, en symbole de « normalisation »

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 325 000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles, mercredi 20 mai, à 20 heures (heure de Paris).

Au total, ce sont plus de 4 943 000 cas qui ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 93 406 décès (1 561 morts supplémentaires en une journée) pour 1,55 million de personnes contaminées. Suivent le Royaume-Uni avec 35 704 morts, l’Italie (32 330), la France (28 132) et l’Espagne (27 888).

 

  • L’épidémie s’aggrave en Amérique latine, inquiétudes au Pérou

Avec plus de 104 000 contaminations, le Pérou est le deuxième pays le plus touché en Amérique latine, après le Brésil (plus de 271 000 cas), par l’épidémie de Covid-19.

Le dernier bilan officiel fait état de 3 024 décès, alors que le pays est entré dans sa neuvième semaine de confinement. Les contaminations et les décès ont été multipliés par trois depuis le 30 avril. Alors que le nombre de personnes hospitalisées est de 7 533, le personnel de santé ne cesse de dénoncer les pénuries d’équipements et de médicaments dans les hôpitaux publics du pays, comme Miguel Armas, un infirmier de Lima, auprès de l’AFP :

« Il y a déjà beaucoup de travailleurs infectés, beaucoup de morts, nous n’avons pas la sécurité nécessaire pour survivre dans cette pandémie. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : risque accru de mutineries dans les prisons surpeuplées d’Amérique latine

Parallèlement, les crématoriums des cimetières de la capitale fonctionnent jour et nuit pour incinérer les patients décédés du Covid-19. Outre la capitale, le nouveau coronavirus fait des ravages dans des bourgs et villages isolés de l’Amazonie péruvienne. Face à cette urgence, le Pérou et la Colombie ont mis en place un « comité binational Covid-19 » pour tenter de contenir l’épidémie dans les zones frontalières de l’Amazonie, essentiellement habitées par des Indiens.

Des employés de pompes funèbres à Lima, au Pérou, mercredi 20 mai.
Des employés de pompes funèbres à Lima, au Pérou, mercredi 20 mai. Rodrigo Abd / AP

Le Pérou est le troisième pays d’Amérique latine en nombre de décès, derrière le Brésil (17 971 morts) et le Mexique (5 666), selon les derniers chiffres officiels. Au Brésil, alors que le bilan quotidien a culminé à 1 179 décès, le ministère de la santé a recommandé l’usage de chloroquine et de l’hydroxychloroquine pour les patients légèrement atteints par le Covid-19, après des semaines de pressions du président, Jair Bolsonaro, en vue de l’imposer en tant que remède miracle.

Lire aussi Brésil : la dangereuse fuite en avant de Bolsonaro

Au Mexique, les autorités de la capitale Mexico, épicentre de la maladie, ont annoncé un plan de sortie du confinement qui permettra à partir du 1er juin le redémarrage progressif de l’économie, à condition que les capacités hospitalières ne soient pas engorgées.

  • Trump plaide pour un vrai G7

Donald Trump a évoqué mercredi, sur son compte twitter, la possibilité de rassembler les dirigeants du G7 en juin à Camp David, dans le Maryland, et non par visioconférence comme cela avait été décidé en raison du Covid-19.

« Les autres membres (du G7) entament eux aussi leur retour. Ce serait un symbole formidable pour tout le monde. Normalisation ! »

Les réactions des dirigeants du G7 ont été prudentes. Le président français, Emmanuel Macron, s’est dit « disposé à se rendre à Camp David si les conditions sanitaires le permettent ». Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a souligné l’importance d’étudier « quelles mesures seraient mises en place » et « les recommandations des experts ». De la même manière, la chancelière allemande, Angela Merkel, est restée ambiguë sur ses intentions. « Quelle que soit la forme que prendra la rencontre du G7, une visioconférence ou autre chose, je lutterai à coup sûr pour le multilatéralisme », a-t-elle déclaré à Berlin.

Par ailleurs, les Etats-Unis ont annoncé faire don de 200 respirateurs pour aider la Russie dans la lutte contre le Covid-19, quelques semaines après l’envoi par Moscou de matériel similaire à New York, alors foyer majeur de l’épidémie américaine.

  • L’Union européenne recommande le port du masque en avion

Aéroport de Nice, mercredi 20 mai.
Aéroport de Nice, mercredi 20 mai. ERIC GAILLARD / REUTERS

Dans un document publié mercredi, deux agences de l’Union européenne – l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) – recommandent des mesures de distanciation physique et le port du masque pour les voyages en avion au moment de la reprise des vols.

Les agences recommandent le port par tous les passagers et le personnel aérien de masques médicaux, depuis leur entrée dans l’aéroport de départ jusqu’à leur arrivée à destination, avec une exception possible pour les enfants de moins de 6 ans. Ces masques doivent être changés toutes les quatre heures, et les passagers doivent s’assurer d’en avoir en quantité suffisante, mais les compagnies sont aussi incitées à avoir un stock pour pourvoir aux besoins.

Lire aussi Frontières ouvertes ou fermées ? Comment s’y retrouver dans le grand flou européen

Une distanciation physique d’1,50 m est recommandée, si possible à toutes les étapes du voyage. Dans l’avion, « quand cela est permis par le nombre de passagers et la configuration de la cabine », les compagnies « doivent garantir, dans la mesure du possible, la distanciation physique des passagers » : par exemple en laissant au moins un siège vide entre eux ou en laissant vide un rang sur deux.

L’Association internationale du transport aérien (IATA), qui groupe 290 compagnies aériennes, a déjà fait part de son opposition à de telles mesures de distanciation physique, estimant qu’elles feraient tomber le taux de remplissage des avions sous le seuil de rentabilité et feraient grimper les prix des billets.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Retrouvez tous nos articles sur le coronavirus dans notre rubrique

Sur l’épidémie

Sur le déconfinement et ses enjeux

Le Monde avec AFP

Source: International : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :