Le point sur le coronavirus dans le monde : 800 nouveaux cas en une journée en Corée du Sud, un premier mort aux Etats-Unis

Le coronavirus poursuit sa progression à travers le monde. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé à son degré maximal le niveau de la menace et a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l’arrivée du Covid-19, formulant cet avertissement : se croire à l’abri de la maladie serait une « erreur fatale ». « Le virus ne respecte pas les frontières » avait averti jeudi le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Car, si en Chine, le nombre de nouvelles contaminations diminue, d’autres pays deviennent à leur tour des sources régionales de propagation du Covid-19, au premier rang desquels la Corée du Sud, l’Italie et l’Iran.

 

Article réservé à nos abonnés Lire aussi D’où vient le coronavirus ? Comment s’en protéger ? Nos réponses à vos questions pour mieux comprendre l’épidémie
  • L’épidémie a atteint son plafond en Chine

STRINGER / REUTERS

La Chine reste le principal foyer de l’épidémie, concentrant 79 251 cas et 2 835 morts.

Le nombre de nouveaux décès et contaminations continue cependant de diminuer grâce aux mesures de quarantaine visant plus de 50 millions de personnes. Selon le directeur général de l’OMS, l’épidémie a atteint son sommet dans l’empire du milieu entre le 23 janvier et le 2 février.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « En Chine, le coronavirus est aussi un drame social »
  • Un premier décès enregistré aux Etats-Unis

Carolyn Kaster / AP

Un premier décès a été enregistré aux Etats-Unis, samedi 29 février. Il s’agit d’un homme âgé d’une cinquantaine d’années, qui a succombé au virus dans l’Etat de Washington, ont annoncé samedi les autorités. Un Américain était déjà mort début février des suites du Covid-19, mais à Wuhan, en Chine.

« Nous savons que le virus est présent ici, mais nous ne savons pas encore à quel point. Notre priorité est donc de mettre en place une surveillance sanitaire pour évaluer l’ampleur de la situation », a déclaré lors d’une conférence de presse la docteure Sara Cody, directrice de la santé publique du comté de Santa Clara, près de San Francisco (Californie). Elle a insisté sur le fait qu’il n’était pas nécessaire à ce stade pour la population de s’abstenir de se rendre à l’école ou au travail « à moins d’être malade ».

Samedi, le vice-président Mike Pence a annoncé un durcissement des restrictions imposées aux personnes venues d’Iran, où plus de 40 décès liés au coronavirus ont été recensés. Les restrictions déjà en place pour les Iraniens s’étendent désormais à toute personne s’étant rendue en Iran au cours des 14 derniers jours.

Washington a par ailleurs reporté sine die un sommet avec l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (Asean) qui devait se tenir en mars à Las Vegas.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : Donald Trump choisit de politiser la menace de l’épidémie aux Etats-Unis
  • Plus de 800 nouveaux cas en une journée en Corée du Sud

– / AFP

La Corée du Sud a recensé samedi trois nouveaux décès et 813 cas supplémentaires de contamination au coronavirus, la plus forte hausse quotidienne à cette date. Il y a, selon les autorités sanitaires, 3 150 personnes infectées, ce qui fait de la Corée du Sud le deuxième pays le plus touché, derrière la Chine.

Trois femmes ont succombé à la maladie dans la région de Daegu, portant à 16 le bilan des décès dans le pays, ont rapporté dans un communiqué les autorités sanitaires. Autre signe inquiétant, le pays a enregistré son premier cas de recontamination : une femme de 73 ans testée positive au virus après en avoir guéri.

Le gouvernement a exhorté la population à éviter généralement de se regrouper, et à rester chez soi en cas de symptômes (fièvre, difficultés respiratoires). « Veuillez vous abstenir de tenir de grands rassemblements à l’extérieur ou des assemblées religieuses », a déclaré le premier ministre, Chung Sye-kyun.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : la secte Shincheonji, au cœur de l’épidémie en Corée du Sud
  • Bataille de chiffres en Iran

Vahid Salemi / AP

Samedi matin, le ministère de la santé iranien a annoncé la mort de neuf nouveaux patients, portant le bilan des autorités à 43 morts pour 593 personnes contaminées. Les autorités iraniennes se préparent à la possibilité que « des dizaines de milliers » d’Iraniens se déplacent pour se faire tester, selon Kianoush Jahanpour, porte-parole du ministère.

Le gouvernement dément par ailleurs une nouvelle fois l’information de la BBC Persian, selon laquelle 210 personnes en seraient mortes, pour la plupart à Téhéran ou à Qom. Mais le taux de mortalité de la maladie dans la République islamique, de 7 % selon les chiffres officiels, soit un taux bien supérieur à celui d’autres pays, fait craindre à l’OMS que le nombre de contaminations soit en réalité bien plus élevé.

Samedi soir, lors du grand rendez-vous annuel des conservateurs dans la banlieue de Washington, le président américain Donald Trump s’est dit prêt à aider les Iraniens à faire face à l’épidémie de nouveau coronavirus. « La seule chose qu’ils doivent faire est de le demander », déclaré M. Trump.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’Iran, le coronavirus et le « complot de l’ennemi »
  • En Italie, Rome prend des mesures drastiques

MIGUEL MEDINA / AFP

En Italie, le coronavirus a déjà contaminé 1 128 personnes, causant la mort de 29 d’entre elles, selon des chiffres communiqués samedi soir par les autorités. Le pays est devenu une plate-forme de diffusion. Parmi les mesures drastiques prises par le gouvernement, le report des cinq matchs de football de la Serie A, parmi lesquels Juventus Turin – Inter Milan.

Le gouvernement italien a adopté une série de mesures financières pour soulager le secteur du tourisme, durement affecté. A Rome, plus de 50 % des réservations enregistrées jusqu’à la fin mars ont été annulées.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Forte inquiétude en Italie face à l’épidémie due au coronavirus
  • En France, des grands rassemblements, dont le semi-marathon de Paris, annulés pour limiter la propagation

DANIEL COLE / AP

A l’issue d’un conseil des ministres exceptionnel, samedi, le gouvernement a annoncé une série de mesures destinées à contenir l’épidémie due au coronavirus, qui a déjà touché 73 personnes en France, soit 16 cas de plus que la veille. 59 patients sont hospitalisés. Deux personnes sont mortes en France depuis le début de l’épidémie.

Dans toute la France, les rassemblements « en milieu confiné » de plus de 5 000 personnes seront annulés jusqu’à nouvel ordre. D’autres rassemblements en milieu ouvert seront également interdits quand ils occasionnent « des mélanges avec des populations issues de zones où le virus circule ».

Selon ce critère, le semi-marathon de Paris, prévu dimanche, a été annulé, tout comme la dernière journée du Salon de l’agriculture, une première depuis 1964, le carnaval d’Annecy, qui devait avoir lieu du 6 au 8 mars, et le Salon immobilier Mipim de Cannes.

Lire aussi Coronavirus : des grands rassemblements, dont le semi-marathon de Paris, annulés pour limiter la propagation en France
  • Ailleurs dans le monde

YASSER AL-ZAYYAT / AFP

Après le Brésil et le Mexique, un nouveau pays d’Amérique latine a été touché samedi : l’Equateur. La patiente est une septuagénaire équatorienne qui revenait d’Espagne.

Le Nigeria est également devenu le premier pays d’Afrique subsaharienne officiellement atteint, avec un premier cas, un Italien revenu de Milan le 25 février.

De son côté, l’Arabie saoudite, qui a suspendu l’octroi de visas touristiques aux ressortissants des pays les plus touchés, interdit aux ressortissants des pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) d’entrer dans ses villes saintes de La Mecque et Médine. L’un de ces pays, le Qatar, a annoncé samedi un premier cas, un de ses ressortissants de retour d’Iran.

Le Liban a annoncé la fermeture de ses écoles et universités, ainsi que l’interdiction d’entrée sur son territoire de voyageurs venant de Chine, Italie, Iran et Corée du Sud.

Monaco a également annoncé son premiers cas d’infection.

A l’instar du Luxembourg, le gouvernement irlandais a aussi annoncé samedi soir son premier cas de coronavirus, un Irlandais de retour du nord de l’Italie.

Une donnée toutefois encourageante sur le plan médical : sur plus de 85 000 personnes contaminées dans le monde, près de 40 000 sont déjà guéries, selon un décompte effectué par l’Université Johns Hopkins, aux Etats-Unis, qui compile des informations de l’OMS et des autorités sanitaires de chaque pays.

Notre sélection d’articles sur le nouveau coronavirus

Le Monde avec AFP

Source: Planète : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Leave a Reply

%d bloggers like this: