Environnement

Epidémie due au coronavirus dans le monde : plus de 83 000 cas aux Etats-Unis, les Vingt-Sept vont examiner des mesures plus fortes

La propagation de la pandémie continue à s’accélérer et à gravement affecter l’économie mondiale. Malgré des mesures de confinement sans précédent affectant plus de trois milliards de personnes sur la planète, le nouveau coronavirus a désormais infecté plus d’un demi-million de personnes dans le monde.

Avec plus de 83 000 cas selon l’université Johns Hopkins, les Etats-Unis ont dépassé la Chine et l’Italie, qui comptent respectivement plus de 81 000 et 80 000 cas, selon un comptage de l’Agence France-Presse (AFP). C’est à New York, capitale économique, que l’accélération est la plus forte. La ville compte à elle seule 281 morts sur les 1 201 décès recensés dans le pays. La situation était aussi inquiétante en Louisiane notamment à La Nouvelle-Orléans où le carnaval du Mardi Gras, le 25 février, fréquenté par plusieurs centaines de milliers de personnes, a pu être le déclencheur de la contagion, selon les experts.

La situation est aussi inquiétante à La Nouvelle-Orléans (Etats-Unis). EMILY KASK / AFP
  • Plus de 23 000 décès dans le monde

Le nouveau coronavirus a déjà tué plus de 23 000 personnes dans le monde, dont les deux tiers en Europe, où près de 275 000 cas sont officiellement diagnostiqués, selon un comptage réalisé par l’AFP à 20 heures (heure de Paris).

En France, où le bilan atteint près de 1 700 morts, l’épidémie continue de s’aggraver avec 365 décès enregistrés à l’hôpital en 24 heures. L’augmentation du nombre de cas en Italie, pays le plus durement touché au monde avec plus de 8 000 décès, semble ralentir, « mais il est encore trop tôt pour dire que la pandémie a atteint son apogée dans ce pays », a tempéré jeudi le patron de la branche Europe de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Hans Kluge.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Au Royaume-Uni, mobilisation contre le coronavirus et pour le système de santé

L’Espagne, devenue la veille le deuxième pays le plus touché au monde devant la Chine en nombre de morts, a franchi jeudi la barre des 4 000 décès. Le Royaume-Uni a quant à lui pour la première fois dénombré cent morts en une journée.

Le Venezuela a annoncé le premier décès survenu sur son territoire, un homme de 47 ans qui souffrait auparavant d’une maladie des poumons.

  • Des mesures de confinement et des cessez-le-feu

Si l’épidémie semble endiguée en Chine, le pays a décidé de fermer ses frontières à la plupart des étrangers à partir de samedi, voyages d’affaires mis à part.

La population sud-africaine (927 cas recensés) a, elle, entamé vendredi à minuit une période de confinement de trois semaines avec déploiement dans la rue de l’armée. Les dix millions d’habitants de la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, seront eux aussi placés en « confinement total » mais « intermittent » pendant trois semaines.

Lire aussi Coronavirus : la Chine va fermer ses frontières à la plupart des étrangers

La Turquie a, pour sa part, placé en confinement quelque 1 500 personnes, dont une majorité d’Algériens, qui étaient bloquées depuis plusieurs jours dans le principal aéroport d’Istanbul après des annulations de vols.

L’ONU s’est félicitée de l’annonce d’un cessez-le-feu par plusieurs groupes armés (aux Philippines, au Cameroun et au Yémen notamment) pour faciliter la lutte contre la pandémie.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Haïti désarmé face au risque d’une catastrophe due au coronavirus
  • Des mesures financières prises et à venir

Conséquence des mesures de confinement sans précédent : le monde est à l’arrêt et l’économie plonge. Réunis jeudi en sommet par visioconférence sous la présidence du roi Salmane d’Arabie saoudite, les dirigeants du G20 ont promis d’injecter 5 000 milliards de dollars pour soutenir l’économie mondiale menacée par la pandémie.

Les membres de l’Union européenne (UE) ont, eux, accepté d’examiner sous quinze jours des mesures plus fortes pour faire face à la récession annoncée. Ces nouvelles propositions ont été imposées par l’Italie et l’Espagne, qui ont réclamé une riposte économique « forte et adéquate » de la part des Vingt-Sept. Mais l’idée de mutualiser les dettes de pays de la zone euro, qui faciliterait l’emprunt des Etats du sud, ne plaît guère à l’Allemagne et aux Pays-Bas. La chancelière allemande Angela Merkel a d’ailleurs clamé haut et fort à l’issue du sommet son opposition à ce que l’on surnomme les « corona bonds ».

  • Des vaccins testés

Une équipe de chercheurs australiens a entrepris de tester à une large échelle un vaccin utilisé depuis des décennies contre la tuberculose. Le test du BCG concernera un total de quelque 4 000 personnels soignants dans les hôpitaux australiens pour vérifier sa capacité à réduire les symptômes du Covid-19, ont précisé les chercheurs de l’institut Murdoch à Melbourne.

Des tests similaires vont également être conduits dans d’autres pays comme les Pays-Bas, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec AFP

Source: Planète : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :