Économie

Wall Street recule, soucieuse de la hausse des taux obligataires

Wall Street a ouvert en baisse lundi, s’inquiétant de la hausse des taux sur les bons du Trésor américain à moyen et long terme et de leur signification pour l’économie des Etats-Unis.

Vers 15H05 GMT, l’indice des valeurs vedettes, le Dow Jones reculait de 0,33% à 31.389,36 points et l’indice élargi S&P 500 perdait 0,51% à 3.886,93 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, abandonnait 0,95% à 13.742,07 points, également pénalisé par le recul de grands noms comme Apple ou Tesla.

Le taux à 10 ans sur les Bons du Trésor évoluait à 1,3381% (+0,13%) après avoir atteint dans la nuit de dimanche à lundi un pic à 1,3925%, un plus haut en un an.

Le rendement obligataire à 30 ans était aussi en hausse, s’établissant à 2,1350% (+0,07%).

“Le rythme soutenu auquel les taux obligataires de référence évoluent commence à susciter une certaine nervosité”, a commenté Patrick O’Hare de Briefing.com.

“Cela reflète sans nul doute une vision plus optimiste des perspectives économiques, mais cela reflète également le renforcement des attentes autour de l’inflation”, ajoute l’expert.

Le S&P 500 et le Nasdaq avaient déjà enregistré des pertes hebdomadaires la semaine dernière, baissant respectivement de 1,50% et 0,71%.

L’indice à forte coloration technologique de la place new-yorkaise souffrait plus que ses rivaux lundi matin, notamment pénalisé par le début de séance difficile de géants boursiers comme Apple (-1,11%), Amazon (-1,17%), Alphabet (-1,00%) ou encore Tesla (-2,81%).

Les regards des investisseurs étaient également tournés vers l’action Boeing, qui baissait de 1,39%. Le constructeur aéronautique a ordonné l’immobilisation au sol de tous les avions commerciaux Boeing 777, équipés du modèle de moteur mis en cause dans le spectaculaire incendie de réacteur sur un appareil au-dessus du Colorado samedi, soit 128 appareils.

La compagnie United Airlines, victime de l’incident, avait auparavant déclaré avoir volontairement retiré 24 Boeing 777 du service. Son action progressait de 4,16%.

Par ailleurs, plusieurs groupes cotés profitaient d’acquisitions, dont le fabricant de pneus Cooper Tire (+25,42%), qui a annoncé son rachat par son rival Goodyear Tire (+11,98%) pour 2,8 milliards de dollars, et la banque People’s United Financial (+13,11%), qui va être acquise par M&T Bank (+0,71%) pour 7,6 milliards de dollars.

Parmi les autres valeurs du jour, la chaîne de magasins de jeux vidéos GameStop, au coeur de la saga boursière du début d’année et d’un bref mouvement de panique à Wall Street fin janvier, voyait son action grimper de 8,24%.

Avant le week-end, Keith Gill, qui s’est rendu célèbre sur Reddit et YouTube pour avoir parié à la hausse sur l’action GameStop alors que de nombreux fonds d’investissement la voyaient s’effondrer, a partagé une capture d’écran indiquant qu’il a acquis 50.000 actions supplémentaires de l’entreprise.

  1. Nasdaq

Source: TV5 – économie

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :