Économie

A Wall Street, le S&P affiche un record, le Nasdaq en solide hausse

Les indices de la Bourse de New York ont conclu dans le vert jeudi, tirés par le secteur de la technologie et un nouveau record du S&P 500.

Selon des résultats définitifs, le S&P, qui représente les 500 plus grosses entreprises américaines, a engrangé son troisième record de la semaine à 4.097,16 points, progressant de 0,42%. Le Nasdaq à forte coloration technologique, a affiché une hausse de 1,03% à 13.829,31 points. Le Dow Jones a avancé de 0,17% à 33.503,57 points.

Malgré un indicateur de l’emploi décevant, avec des demandes hebdomadaires d’allocations chômage en hausse surprise aux Etats-Unis, les investisseurs ont plutôt tendu l’oreille aux propos toujours accommodants de Jerome Powell, le président de la Fed.

Au cours d’une discussion dans le cadre des réunions du FMI, le patron de la Banque centrale américaine a de nouveau insisté sur le fait que la reprise était “incomplète”.

Il a aussi ajouté que les achats de bons du Trésor par l’institution, pour soutenir la reprise et conserver des taux d’intérêt bas, se poursuivraient jusqu’à ce qu’il y ait “de substantiels progrès”.

“Il semble que ce message ait soutenu les actions mais aussi les obligations”, a souligné Karl Haeling, analyste pour LBBW.

“La crainte d’un bond désordonné des rendements obligataires s’est réduite et cela se voit à travers la solide performance des actions du secteur technologique”, a ajouté l’analyste, très sensible aux taux d’intérêt.

Les rendements sur les bons du Trésor américain à 10 ans ont reculé, à 1,62% au lieu de 1,67% la veille.

Les investisseurs ont aussi pesé les mots du président Joe Biden qui mercredi a indiqué qu’il était flexible sur la taille du plan d’infrastructure mais aussi sur le niveau de l’imposition des entreprises qu’il veut réformer.

“Je crois que cela donne confiance dans l’idée qu’on ne verra pas un taux d’imposition des société au-dessus de 25%”, a assuré Karl Haeling.

Le taux d’imposition des sociétés est passé de 35% à 21% sous l’administration Trump et le projet du président démocrate Job Biden est de les relever à 28% pour l’instant.

Parmi les grands noms de la technologie qui ont tiré le marché à la hausse, Apple et Tesla ont gagné près de 2%.

Netflix, qui a annoncé un accord avec Sony pour diffuser les nouveaux films de Spider Man notamment, a avancé de 1,39%.

Six secteurs sur les onze du S&P ont terminé en hausse, tirés par celui des technologies de l’information (+1,42%) alors que celui de l’énergie est resté à la traîne (-1,36%).

L’action de la chaîne de magasins de jeux vidéo GameStop, sur des montagnes russes depuis le début de l’année, en hausse en séance a finalement perdu 4,33% après l’annonce de la prochaine élection de Ryan Cohen à la présidence du conseil d’administration. Ce dernier est le co-fondateur du populaire site de ventes de produits pour animaux domestiques Chewy et veut que la chaîne de magasins développe sa présence en ligne.

Sur le plan de la régulation, la SEC, s’est dite préoccupée par les possibles dangers liés aux SPACs, ces instruments financiers en vogue à Wall Street.

La SEC “continue d’être vigilante au sujet des SPACs et de la transparence de leurs objectifs afin que le public puisse prendre des décisions d’investissement et de vote éclairées au sujet de ces transactions”, a indiqué le gendarme de la Bourse.

  1. Nasdaq

Source: TV5 – économie

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :