Actualités

Des arbres (et moins d’asphalte) pour l’avenue des Pins

La très grise avenue des Pins, au cœur de Montréal, pourrait bientôt perdre son air blafard : l’administration Plante veut y planter des arbres et y réduire la place de l’asphalte, selon les plans dévoilés mercredi soir.

Publié le 8 avril 2021 à 6h00

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Une partie importante de la largeur de l’artère serait consacrée à des pistes cyclables protégées — comme sur la rue Saint-Denis — plutôt qu’à la circulation automobile, avec un impact direct sur le stationnement et la fluidité de circulation. L’avenue ne deviendrait toutefois pas un sens unique.

IMAGE FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Schéma du nouvel aménagement décidé pour l’avenue des Pins

La Ville veut « améliorer la sécurité, le confort et l’expérience de tous les usagers de la route » et « verdir le quartier », indique la présentation effectuée par le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin, et Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme à la Ville.

La chaussée, qui fait actuellement 14 mètres de large, incluant les bandes cyclables, sera réduite de moitié entre l’avenue du Parc et la rue Saint-Denis. L’espace gagné sera consacré à un élargissement des trottoirs, à l’instauration de pistes cyclables unidirectionnelles de chaque côté de la rue et à des bandes végétalisées.

IMAGE FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL

Aperçu virtuel du nouvel aménagement décidé pour l’avenue des Pins, à l’angle de Laval

Montréal veut profiter de la réfection des infrastructures souterraines, prévue jusqu’en 2023 dans le secteur, pour transformer la rue. Les travaux débuteraient dès cet été sur le tronçon situé entre la rue Saint-Denis et le boulevard Saint-Laurent, puis continueraient pour deux étés. « L’avenue des Pins [sera] fermée à la circulation véhiculaire entre le boul. Saint-Laurent et la rue Saint-Denis, de juillet 2021 à novembre 2022 », avertit déjà la Ville, sauf pour les résidants locaux et les piétons.

Pas de pins sur des Pins

Selon la présentation de la Ville de Montréal, 40 espaces de stationnement seront retirés sur ce premier tronçon pour permettre les nouveaux aménagements. Les experts ont calculé que les automobilistes perdraient une minute ou moins sur l’avenue des Pins aux heures de pointe en raison des changements.

« Par rapport à 2018, les débits futurs [de circulation automobile] sont appelés à réduire », indique la Ville de Montréal.

La piste cyclable protégée sera intégrée au Réseau express vélo (REV), dont la construction sur la rue Saint-Denis avait fait couler beaucoup d’encre l’été dernier.

« À terme, il comptera 17 axes » et 184 kilomètres de pistes cyclables, a expliqué la Ville.

Malgré son nom, l’avenue des Pins n’accueillera pas des conifères, mais plutôt deux espèces d’ormes, ainsi que des micocouliers — un arbre indigène de la région de Montréal. Ces espèces peuvent atteindre entre 15 et 18 mètres de haut. Des saillies de trottoirs incluant des bosquets végétaux seront aussi intégrées.

Source: LaPresse.ca – Actualités

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :