Actualités

COVID-19: le taux d’infection semble ralentir à New York

(New York) La propagation du coronavirus semble ralentir dans l’État de New York, épicentre de l’épidémie aux États-Unis, grâce aux mesures de confinement et de distanciation sociale, a indiqué mercredi le gouverneur de l’État.

Publié le 25 mars 2020 à 15h25 Mis à jour à 16h13

Agence France-Presse

« Les flèches pointent dans la bonne direction », a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo lors d’un point presse.

« La distanciation sociale, pas de restaurants, pas d’employé non essentiel » sont des « exigences pesantes », mais « efficaces et nécessaires » et « les faits suggèrent à ce stade qu’elles ralentissent les hospitalisations », a-t-il ajouté.

Les près de 20 millions d’habitants de l’État sont confinés chez eux depuis dimanche soir. Seuls les commerces jugés essentiels restent ouverts.

Alors que les experts projetaient dimanche encore que le nombre d’hospitalisations à New York allaient doubler tous les deux jours, ils prévoient depuis mardi qu’elles doubleront tous les 4,7 jours seulement.

« C’est presque trop beau pour être vrai », a déclaré M. Cuomo.

L’État de New York comptait mercredi après-midi quelque 30 800 cas confirmés de COVID-19-dont 17 800 dans la ville de New York, soit 5146 de plus que la veille.

Mardi, le gouverneur avait cité des projections tablant sur un doublement du nombre de cas tous les trois jours.

Après que le maire de New York eut déploré ces derniers jours un manque cruel de matériel de protection pour le personnel soignant, le gouverneur a estimé que « les hôpitaux de l’État en ont assez » pour le moment.

« Aujourd’hui, aucun hôpital, aucune infirmière, aucun médecin ne peut dire légitimement “Je n’ai pas d’équipement de protection”. Pour l’avenir prévisible, nous avons le matériel. Nous n’avons pas encore le matériel pour les trois, quatre, cinq prochaines semaines. Mais nous continuons à en acheter ».

Les respirateurs, eux, manquent toujours. L’État estime qu’au pic de l’épidémie, attendu dans 14 à 21 jours, il lui en faudra 30 000.

Même avec les 4000 envoyés par le gouvernement fédéral, New York n’en a qu’environ 14 000 pour l’instant.

Comme New York est l’État américain le plus touché par l’épidémie, et que d’autres régions du pays ne seront durement frappées que plus tard, il a indiqué avoir proposé à la Maison-Blanche d’organiser un « roulement » : tous les respirateurs disponibles seraient d’abord envoyés à New York, puis transportés, une fois le pire de la crise passée, vers les autres régions qui en auront alors besoin.

« Je garantis personnellement que nous enverrons les équipements au prochain épicentre », a-t-il déclaré.

Source: LaPresse.ca – International

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :