Actualités

COVID-19 : 1934 nouveaux cas et 45 décès supplémentaires au Québec

Initialement, ce sont 47 décès qui ont été dénombrés par les autorités sanitaires : 13 sont survenus dans les dernières 24 heures, 27 entre le 5 et le 10 janvier, 4 avant le 5 janvier et 3 à une date qui est inconnue.

Or, deux décès comptabilisés ont été retirés après qu’une enquête eut démontré qu’ils n’étaient finalement pas liés à la COVID-19. À ce jour, 8782 personnes sont donc mortes de la COVID-19 au Québec.

Ces nouveaux chiffres portent le total des cas à 232 624 depuis le tout début de la pandémie, en mars dernier.

Le nombre d’hospitalisations a grimpé à 1497, soit 61 de plus que la veille. De ce nombre, 221 personnes se trouvent aux soins intensifs, une augmentation de 10 par rapport à lundi.

La hausse des cas des dernières semaines se répercute sur les hospitalisations qui continuent d’être à la hausse, a souligné le ministre de la Santé, Christian Dubé, sur Twitter. Cette situation a des conséquences majeures sur la situation dans nos hôpitaux, a-t-il ajouté.

Face au nombre de patients qui ne cesse d’augmenter aux soins intensifs, le réseau de la santé s’inquiète ces derniers jours de manquer de place pour les accueillir. Un protocole est par ailleurs testé dans l’éventualité qu’il faille choisir quels patients devraient recevoir leur traitement en priorité.

L’évolution de la COVID-19 au Québec

Montréal et ses couronnes en tête de liste des contagions

Sans grande surprise, les villes de Laval et de Montréal se trouvent à être les régions où l’on compte toujours le plus grand nombre de personnes contaminées.

Tandis que la première compte 2237 cas actifs, soit 500,9 cas pour 100 000 habitants, la seconde enregistre 8982 cas actifs, ce qui correspond à un taux de 432,2 pour 100 000 habitants.

Suivent dans ce triste palmarès Lanaudière, avec 1544 cas actifs(294,3 pour 100 000), ainsi que la Montérégie, où 3735 personnes ont la COVID-19 (258,7 pour 100 000).

La région de Chaudière-Appalaches compte de son côté 1067 cas actifs, l’équivalent de 247 cas pour 100 000 habitants.

Baisse des doses de vaccin administrées

Les autorités sanitaires ont indiqué avoir administré 7058 doses de vaccin lundi, portant le total à 99 510 depuis le début de la campagne de vaccination, le 14 décembre.

Pour inoculer un maximum de doses, le gouvernement du Québec avait modifié sa stratégie à la toute fin de l’année 2020, en décidant d’utiliser les premières doses reçues pour vacciner un maximum de personnes.

Or, les vaccins déjà approuvés au pays, ceux de Moderna et de Pfizer-BioNTech, nécessitent l’injection de deux doses. Et celles-ci devraient être idéalement administrées à six semaines d’intervalle, selon les conclusions du Comité consultatif national de l’immunisation.

Malgré les critiques que Québec a essuyées en raison de cette décision, notamment de la part du gouvernement Trudeau, le premier ministre François Legault et le ministre Dubé n’ont pas encore changé de stratégie. Ils en sont toutefois à évaluer la situation et devraient faire part de leurs intentions cette semaine, ont-ils indiqué lundi.

Jusqu’à présent, le Québec a reçu 115 375 doses de vaccin. Les doses restantes se trouvent pour l’heure en transit dans le réseau de la santé, a fait savoir la santé publique.

À ce jour, 5 245 397 prélèvements ont été réalisés, dont 24 565 le 10 janvier.

COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Source: Radio-Canada | Info – En continu

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :