Actualités

Coronavirus : un « paquet financier » va être mobilisé pour l’Afrique

Devant l’hôpital de Treichville, à Abidjan, le 11 mars 2020. ISSOUF SANOGO/AFP

Le ministre français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé, mardi 24 mars, qu’un « paquet financier » allait être mobilisé pour aider les pays les plus vulnérables, notamment en Afrique, à faire face à la pandémie de coronavirus. « Nous aurons l’occasion de mobiliser un vrai paquet financier, d’assistance pour éviter que l’épidémie ne mute vers des régions ou des sous-continents qui aujourd’hui ne sont pas contaminés mais demain pourraient être un nouveau risque pour nous », a-t-il déclaré à l’Assemblée nationale.

Lire aussi Coronavirus : le premier ministre éthiopien demande 150 milliards de dollars d’aide pour l’Afrique

Cette proposition d’aide sera discutée au prochain Conseil européen des chefs d’Etat de gouvernement jeudi, a-t-il laissé entendre. Outre l’Union européenne (UE), le G7 et le G20 seront aussi sollicités, a précisé une source diplomatique française à l’AFP.

Ce paquet relève de la « coopération internationale et du soutien indispensable à apporter aux pays tiers les plus vulnérables parce qu’ils vont en avoir très vite besoin, je pense en particulier à l’Afrique, a ajouté Jean-Yves Le Drian. C’est une question à la fois de solidarité, mais c’est aussi d’intérêt pour notre sécurité ».

Professionnels alarmistes

L’UE travaille aussi sur le retour des Européens bloqués dans de nombreux pays par la fermeture des frontières, sur des actions communes au niveau sanitaire, notamment des achats groupés de matériels de protection, et sur un plan massif de soutien à l’économie, a-t-il rappelé.

Les professionnels de santé sont alarmistes en Afrique subsaharienne, où le coronavirus a désormais été détecté dans une quarantaine de pays et où les infrastructures médicales sont souvent défaillantes.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Longtemps épargnée par l’épidémie, l’Afrique s’inquiète des risques sanitaires et économiques du coronavirus

L’Afrique comptait officiellement lundi soir plus de 1 600 cas et une cinquantaine de décès. Les chiffres restent assez faibles par rapport au bilan mondial de la pandémie, mais la progression du virus est rapide, les tests insuffisants et les services de gestion de la crise s’annoncent mal ou pas préparés.

Le Monde avec AFP

Source: International : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :