Actualités

Beauvau de la sécurité : Emmanuel Macron veut “doubler sur dix ans” les policiers sur le terrain

Publié le : 14/09/2021 – 07:40Modifié le : 14/09/2021 – 14:11

À l’occasion de la clôture du “Beauvau de la sécurité”, Emmanuel Macron a annoncé une loi de programmation pour les sécurités intérieures, qui devrait être présentée en Conseil des ministres au début de l’année 2022. Le chef de l’État veut “doubler sur dix ans” la présence de policiers sur le terrain et prévoit une enveloppe de 500 millions d’euros pour les premières mesures retenues dans le cadre de la consultation.

Publicité

Emmanuel Macron a clôturé, mardi 14 septembre dans les Hauts-de-France, la vaste consultation du “Beauvau de la sécurité”.

Lors d’un discours prononcé à l’École nationale de police de Roubaix, le chef de l’État a notamment annoncé une loi de programmation et d’orientation pour les sécurités intérieures, qui sera présentée début 2022 en Conseil des ministres.

Le budget de l’Intérieur augmenté de 1,5 milliard d’euros en 2022

Le président a également assuré vouloir “doubler sur dix ans” la présence de policiers sur le terrain et a dit “souhaiter” la mise en place des “plaintes en ligne dès 2023”.

Par ailleurs, le budget du ministère de l’Intérieur sera augmenté de 1,5 milliard d’euros en 2022, dont 500 millions d’euros seront consacrés à la mise en œuvre des premières mesures décidées dans le cadre du Beauvau de la sécurité. Ces 500 millions d’euros constituent une rallonge par rapport à l’enveloppe de 900 millions d’euros annoncée par le Premier ministre Jean Castex fin juillet.

Emmanuel Macron a par ailleurs déclaré qu’il souhaitait une “simplification drastique” de la conduite des enquêtes, une réforme qui devra être précisée dans le cadre des états généraux de la justice, dont l’ouverture est prévue prochainement.

Il faut “repenser les grands équilibres de la procédure pénale”, a ajouté le chef de l’État, en demandant au garde des Sceaux de lui proposer, “d’ici trois mois”, “des mesures très concrètes”.

Un “centre de formation” sur le maintien de l’ordre

Parmi les nouvelles mesures, le président a également annoncé la mise en place d’un “centre de formation” sur le maintien de l’ordre pour les policiers, dont l’action a été critiquée lors des manifestations, notamment pendant le mouvement des Gilets jaunes.

Ce centre, basé en région parisienne, sera à l’image de celui existant déjà pour les gendarmes à Saint-Astier (Dordogne), a précisé Emmanuel Macron.

Les policiers auront un nouveau “polo modernisé” et un calot au lieu de la casquette à partir du premier trimestre 2022, a par ailleurs annoncé le chef de l’État.

Ce nouvel uniforme, fabriqué en France et élaboré après un appel aux écoles de mode et de design, fait partie “de la considération que nous vous devons”, a dit le président en conclusion du Beauvau de la sécurité.

Dans l’assemblée se trouvaient des policiers et gendarmes mais aussi un parterre d’élus de cette région, dont Xavier Bertrand, en tête des intentions de vote parmi les candidats de droite à l’élection présidentielle.

Dans une interview au Figaro publiée mardi, le candidat LR accuse Emmanuel Macron de ne pas avoir été capable de “juguler la violence qui se développe” et taxe sa politique en matière de sécurité d'”échec” “profond” du quinquennat.

Avec AFP

Source: france24

Tags

Ajouter un commentaire

Click here to post a comment

%d blogueueurs aiment cette page :