Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Une formation pour conducteurs d’Uber et de Lyft suspendue à Toronto

Le service des permis et des normes municipales a repéré un certain nombre de problèmes qui menacent l'intégrité du programme de formation des conducteurs de DRVR Hub, sans donner de précisions.

Brendan Agnew-Iler, cofondateur de RideFairTO, souligne que cette formation est uniquement offerte en ligne et qu’elle ne comprend pas d’examen pratique dans un véhicule avec un instructeur.

« Il n'y a pas de façon de vérifier que la personne qui est devant l'ordinateur est celle qui va conduire la voiture. »

— Une citation de  Brendan Agnew-Iler, cofondateur de RideFairTO

Il souligne aussi que l'examen théorique, qui consiste en des questions à choix multiples, peut être fait à plusieurs reprises. Quelqu’un peut donc se reprendre jusqu’à ce qu’il passe le test, déplore-t-il.

Le cofondateur de RideFairTO, Brendan Agnew-Iler.

Brendan Agnew-Iler est cofondateur de RideFairTO, une coalition d’experts et de militants pour des services de covoiturage sécuritaires, équitables et écoresponsables.

Photo : Radio-Canada / Hugo Levesque

Pour nous, la chose la plus importante, c'est la sécurité. Pour ça, il faut avoir un programme de formation qui marche, qui donne la certitude au public que les conducteurs sont qualifiés et capables de faire le boulot, affirme M. Agnew-Iler.

On a peur que DRVR Hub n'arrive pas à ce niveau-là.

D’autres formations autorisées

Avant sa suspension, il était possible de terminer la formation de DRVR Hub en moins d’une heure. Le système permettait aux clients de sauter les cinq modules et de passer directement à l’examen.

Les deux autres fournisseurs autorisés à Toronto – AMBDriving School et DriveWise – offrent des formations d’environ huit heures avec un instructeur. Celles-ci comprennent un examen pratique, contrairement au programme de DRVR Hub.

Les frais d’inscription de la formation en ligne, qui s’élevaient à environ 140 $, représentaient à peu près la moitié du coût des programmes offerts par les deux autres entreprises.

Un homme assis dans un simulateur de conduite, accompagné d'un instructeur qui pointe vers l'écran.

DriveWise utilise des simulateurs de conduite sophistiqués pour préparer ses apprenants à une panoplie de scénarios et de conditions routières.

Photo : Radio-Canada / Hugo Levesque

L’entreprise DriveWise, établie à Barrie, au nord de Toronto, affirme avoir reçu très peu de demandes d’inscription lorsque DRVR Hub était toujours accrédité. Son chef de l’exploitation, Martin de Repentigny, estime que cette solution plus rapide et moins chère avait la cote avec les conducteurs.

« Ça a été décevant de voir un autre programme qui n'était pas au même niveau que le nôtre. »

— Une citation de  Martin de Repentigny, chef de l’exploitation, DriveWise

Nous avons conçu un programme précis pour les services de covoiturage de Toronto. Nous y avons mis beaucoup d'efforts, affirme-t-il.

DriveWise offre un examen pratique dans un simulateur de conduite qui permet de recréer le plus fidèlement possible des conditions routières et météorologiques variées et de proposer divers scénarios aux apprenants.

Martin de Repentigny, de l'entreprise DriveWise, devant un simulateur de conduite.

Martin de Repentigny, chef de l’exploitation chez DriveWise, une entreprise ontarienne qui offre des formations de conduite.

Photo : Radio-Canada / Hugo Levesque

Plus de 3700 certificats remis par DRVR Hub

Fiona Chapman, directrice des permis d’entreprises et des services réglementaires à la Ville de Toronto, souligne que DRVR Hub a octroyé 3754 certificats avant sa suspension le 8 juillet.

Le service des permis et des normes municipales n’a pas encore déterminé si ceux-ci seront reconnus pour les conducteurs professionnels.

« Tous ces certificats font l'objet d'une enquête en ce moment. »

— Une citation de  Fiona Chapman, directrice des permis d’entreprises et des services réglementaires, Ville de Toronto

Questionnée sur les raisons qui ont motivé la suspension du service, elle n’a pas voulu révéler les conclusions de la vérification municipale, citant que les préoccupations ont été communiquées directement à l’entreprise privée pour tenter de remédier à la situation.

Énumérant les inquiétudes soulevées dans ce reportage, Mme Chapman répond que ce sont toutes des considérations qui faisaient partie de notre vérification, sans donner plus de détails.

La directrice a cependant indiqué, dans une lettre envoyée cette semaine aux fournisseurs autorisés de cours de conduite, que leur formation doit désormais inclure une participation en présentiel ou une interaction en ligne avec des instructeurs ou évaluateurs en temps réel afin de conserver leur accréditation.

Illustration d'un ordinateur et d'un téléphone intelligent sur lesquels on peut voir la formation de conduite de DRVR Hub.

Avant sa suspension, le programme de DRVR Hub permettait aux clients de reprendre l’examen théorique de façon illimitée, sans surveillance.

Photo : DRVR Hub

Contactée par courriel, la société torontoise s’est faite avare de commentaires, refusant de répondre aux questions spécifiques de Radio-Canada.

Nous travaillons actuellement avec la Ville de Toronto et nous publierons une déclaration sur notre site web une fois que nous aurons une mise à jour, a répondu l’équipe de DRVR Hub.

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1901172/drvr-hub-formation-conduite-uber-lyft-taxi.

Leave a Reply