Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Nun cho ga, le bébé mammouth laineux du Yukon, aurait été protégé du temps par une tempête

Nun cho ga, qui signifie bébé grand animal dans la langue han, serait morte il y a entre 30 000 et 35 000 ans sur les rives d’une rivière. Ce qui a fait sa célébrité lorsqu’elle a émergé du pergélisol le 21 juin dernier, c’est le fait qu’elle a si bien survécu aux dizaines de siècles passés sous terre.

Selon les scientifiques, la raison qui expliquerait un tel état de conservation serait qu’une tempête l'a probablement enterrée rapidement, la protégeant ainsi des éléments et des autres animaux.

Le géologue Jeff Bond, de la Commission géologique du Yukon, était à Dawson le jour de la découverte avec un groupe de chercheurs de l’Université de Calgary. Il a été contacté par Grant Zazula, le paléontologue du gouvernement du Yukon, lui demandant d’aller sur le site pour récupérer le fameux bébé mammouth laineux et de le transporter vers un entrepôt frigorifique.

Portrait de Jeff Bond.

Jeff Bond, géologue de la Commission géologique du Yukon, a été à la rencontre de Nun cho ga, quelques heures à peine après sa découverte.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Jeff Bond ne s’attendait pas à découvrir un animal aussi bien conservé. Il a commencé à prélever notamment des échantillons de sédiments et de poils dans la zone où a été découverte Nun cho ga, jusqu’à ce que le ciel lui rappelle qu’il était temps de partir et de ramener l’animal en lieu sûr. Une tempête se dirigeait vers la mine.

On a de temps en temps de violents orages au Klondike, c'est sûr, mais là, c'était d'un autre niveau, reconnaît-il.

Les éclairs frappaient autour de nous, raconte Brian McCaughan, le propriétaire de Treadstone Equipment, l’entreprise qui travaillait sur le site de la mine Eureka Creek. C’était irréel. J’ai rappelé mon équipe, nous avons tout arrêté. Il pleuvait tellement, je ne sais pas combien de temps, mais nous étions trempés.

Plan large de la mine d'Eureka Creek.

Nun cho ga a été découverte sur le site de la mine d’Eureka Creek.

Photo : fournie : Treadstone Gold et Klondike Placer Miner’s Association

Jeff Bond et son équipe ont alors décidé de ne pas tarder et de partir au plus vite, en pleine tempête, en route vers Dawson. D'une certaine manière, je pense que Nun cho ga nous parlait, raconte-t-il.

« J’ai repensé à la signification de cette tempête. C'était un message pour nous dire de nous mettre en route, pour ramener le mammouth en lieu sûr le plus rapidement possible, là où nous pourrions le mettre en chambre froide. »

— Une citation de  Jeff Bond, géologue de la Commission géologique du Yukon

À lire aussi :

  • Le mammouth laineux, un grand marcheur
  • Des hybrides mammouth-éléphant créés dans la prochaine décennie?

La rencontre avec les aînés et la Première Nation

Au moment de la découverte, Debbie Nagano, la directrice du patrimoine de la Première Nation Trʼondëk Hwëchʼin, a organisé l’arrivée de celle qui sera baptisée Nun cho ga. Elle a réuni les aînés et le conseil afin de les consulter sur la marche à suivre. Comme jamais une trouvaille de la sorte n’avait été faite sur leurs terres, les aînés ont décidé qu’elle devait être bénie.

Le lendemain, Nun cho ga a été sortie de la chambre froide où elle se trouvait pour être présentée aux aînés, aux jeunes, à la cheffe Roberta Joseph et aux représentants du gouvernement du Yukon.

Le bébé mammouth repose sur une bâche.

Nun cho ga est le premier bébé mammouth laineux entier trouvé en Amérique du Nord et le deuxième au monde. Sa trompe, ses oreilles et sa queue ont été bien conservées.

Photo : Fournie par le gouvernement du Yukon

C'était très émouvant, raconte Debbie Nagano. Elle explique que tous sont restés silencieux pendant au moins quatre à cinq minutes avant de commencer la cérémonie.

Nun cho ga devrait rester sur les terres qu’elle occupe depuis des milliers d’année, sur le territoire traditionnel des Trʼondëk Hwëchʼin.

Selon Debbie Nagano, la première étape vers un plan à long terme concernant l’avenir de Nun cho ga consistera à obtenir des directives de la cheffe et du conseil de la Première Nation, ainsi que de ses aînés, avant de travailler avec d'autres partenaires. De nombreux intervenants participeront à la discussion et nous espérons pouvoir trouver de très bonnes solutions et une façon différente de travailler ensemble, dit-elle.

Nous avons le temps d'en parler et d'élaborer ensemble un plan, affirme Brian Groves, le gestionnaire principal du patrimoine pour le gouvernement du Yukon. Celui-ci rappelle que Nun cho ga attendait déjà depuis bien longtemps et que, donc, rien ne presse en ce qui concerne son avenir.

Avec des informations de Mike Rudyk et Michel Proulx

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1898275/yukon-nun-cho-ga-mammouth-laineux-mine-bebe.

Leave a Reply