Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Elon Musk renonce à l’acquisition de Twitter

Le titre de Twitter, qui avait perdu 4,85 % en séance à Wall Street après un article du Washington Post indiquant que le projet de rachat était menacé, dégringolait de plus de 6 % dans les transactions après la fermeture des marchés.

Le patron de Tesla avait menacé de dénoncer l'accord de rachat à moins que le réseau social ne prouve que les faux comptes représentaient moins de 5 % des utilisateurs qui voient de la publicité sur sa plateforme, une donnée que confirme Twitter depuis les dernières semaines.

Or, le multimilliardaire et son équipe estiment que le réseau social ment et que cela nuit à la performance de l'entreprise et, par conséquent, à la valorisation de Twitter.

Le mois dernier, Twitter a autorisé Elon Musk à accéder à un référentiel de données brutes sur des centaines de millions de tweets quotidiens.

Selon l'homme le plus riche du monde, l'entreprise a fourni des données incomplètes ou inexploitables, et il est apparu qu'elle avait comptabilisé dans son total d'utilisateurs des comptes suspendus dont elle savait par conséquent qu'ils étaient faux.

Les avocats d'Elon Musk évoquent aussi comme motif des licenciements récents d'employés de Twitter et le gel des recrutements.

Depuis des semaines, les experts se demandaient si Elon Musk cherchait à retirer son offre ou à renégocier le prix d'acquisition à la baisse.

En mettant fin à son engagement, l'homme d'affaires s'expose à des poursuites judiciaires.

D'ailleurs, le président du conseil d'administration de Twitter, Bret Taylor, a indiqué sur Twitter que le réseau social s'est engagé à conclure la transaction au prix et aux conditions convenus avec M. Musk, et prévoit de le poursuivre en justice pour faire respecter l'accord.

Début du widget . Passer le widget?

The Twitter Board is committed to closing the transaction on the price and terms agreed upon with Mr. Musk and plans to pursue legal action to enforce the merger agreement. We are confident we will prevail in the Delaware Court of Chancery.

— Bret Taylor (@btaylor) July 8, 2022

Fin du widget . Retour au début du widget?

Les deux parties se sont engagées à verser une indemnité de rupture pouvant aller jusqu'à un milliard de dollars dans certaines circonstances.

C'est un scénario désastreux pour Twitter et son comité administratif, car l'entreprise va maintenant devoir affronter Musk dans une longue bataille judiciaire pour sauver la transaction ou récupérer au moins un milliard de dollars, a réagi l'analyste Dan Ives.

Quant à l'analyste Carolina Milanesi, elle pense qu'Elon Musk a dressé une liste avec le plus de motifs possible pour éviter d'avoir à payer l'amende prévue à la convention d'achat.

Même si le réseau social ressort affaibli des nombreuses péripéties des derniers mois, le pire serait que Twitter force l'acquisition à avoir lieu […] Ils se retrouveraient avec un propriétaire qui ne veut pas de l'entreprise et [qui a] plein de ressentiment, pense-t-elle.

Le 25 avril, Elon Musk semblait avoir réussi son pari, malgré les tentatives de Twitter de le repousser. L'entrepreneur avait un accord avec le conseil d'administration du groupe pour racheter le réseau social au prix de 54,20 $ par action.

Depuis, le titre de Twitter a perdu plus d'un quart de sa valeur. Le titre a clôturé la séance de vendredi à 36,81 $ US, en recul de 5,1 %.

La plupart des titres connaissent une année difficile en bourse : l'indice de la Bourse de New York, à laquelle est inscrit Twitter, a glissé de 15 % depuis le début de 2022.

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1896808/elon-musk-achat-twitter-violaion-conditions-accord.

Leave a Reply