Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Le Canada a besoin de 22 millions de logements d’ici 2030, estime la SCHL

Il faut repenser l’approche du Canada pour faire face à la pénurie de logements, peut-on lire dans le dernier rapport de l'organisme fédéral publié jeudi matin.

« Il faut une transformation radicale du secteur du logement, y compris des politiques et des processus du gouvernement, ainsi qu’une approche concertée pour augmenter l’offre de logements afin de répondre à la demande. »

— Une citation de  Aled ab Iorwerth, économiste en chef adjoint, SCHL

Les deux tiers des 3,5 millions de logements manquants se trouvent en Ontario et en Colombie-Britannique, là où les marchés de l’habitation sont les moins abordables, constate la SCHL.

La dernière fois où le logement était abordable, c’était en 2003 et en 2004, rappellent les experts.

À cette époque, un ménage ayant un revenu moyen devait consacrer près de 40 % de son revenu disponible pour acheter un logement moyen en Ontario. En Colombie-Britannique, il fallait consacrer 45 % de son revenu pour acquérir le même type de logement.

En 2021, les ménages canadiens devaient consacrer 60 % de leur revenu disponible pour se loger, selon les données de Statistique Canada et de MLS citées dans le rapport de la SCHL.

La majorité des logements supplémentaires requis en Ontario

Selon l'organisme fédéral, il faudra à l’Ontario 1,85 million de logements d’ici 2030.

Le Québec et la Colombie-Britannique suivent avec des besoins respectifs de 620 000 et 570 000 logements pour atteindre le niveau de l’abordabilité.

La SCHL explique qu’au Québec, le marché de l'habitation était autrefois abordable, mais que les choses ont changé au cours des 20 dernières années.

Cela s’explique entre autres par une demande plus importante que l’offre, notamment dans certaines des grandes régions urbaines du pays. S'il est vrai que, dans d'autres provinces, le logement est abordable pour un ménage ayant un revenu disponible moyen, il n'en est pas de même pour les ménages à faible revenu.

Accroître l’offre sur le marché locatif

Chargement de l’image

Le marché locatif pourrait contribuer à diminuer la pression et aider à l’abordabilité du logement, selon la SCHL.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Pour la SCHL, il faut créer des possibilités de logement pour tous les Canadiens partout au pays. Cela passe également par une hausse de l’offre sur le marché locatif et le marché des logements pour propriétaires-occupants.

« Les ménages n’ont ainsi pas à dépasser leur budget pour tenter de trouver un endroit où vivre dans un contexte d’offre limitée et de prix élevés. »

— Une citation de  Extrait du rapport de la SCHL

D’autres approches sont préconisées, comme la cohabitation et le réaménagement des immeubles résidentiels, industriels et commerciaux en logements collectifs.

Consultez le rapport de la SCHL : Pénurie de logements au Canada : Rétablir l’abordabilité d’ici 2030 (Nouvelle fenêtre).

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1893338/logements-abordabilite-rapport-schl.

Leave a Reply