Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Des plaisanciers prennent le large malgré la hausse du prix de l’essence

Lui et ses amis font régulièrement des sorties sur les différents lacs du Sud-Ouest de la province.

Nous continuons nos activités normales, nous voyageons en groupe, nous prévoyons même partir pour de longs week-ends à la fin des mois de juin et de juillet, ainsi que des sorties organisées autour de Windsor, ajoute-t-il.

« Nous continuons à voyager, à nous amuser. Nous n'avons pas de chalet dans le Nord de l'Ontario. Nous avons investi dans les bateaux. »

— Une citation de  Darryl Oglan, propriétaire de bateau

Pourtant le yacht de M. Darryl Oglan est équipé de moteurs dont les réservoirs totalisent 1500 litres. À plus de 2 $ le litre de diesel, la facture est salée.

La pêche sportive maintenue

Didier Marotte est un passionné de pêche depuis des années.

Moi, je vais continuer d’aller à la pêche malgré le haut prix de l’essence, dit-il.

Le réservoir de son bateau, ancré à la marina de LaSalle près de Windsor, a besoin d'au moins 200 litres d'essence.

Chargement de l’image

Par le passé, une journée de pêche complète pouvait coûter 150 $ d’essence, selon Didier Marotte. Maintenant, c’est presque le double, dit-il.

Photo : Rhys Marotte

S'il n'est pas prêt à abandonner son activité favorite, il a trouvé des solutions pour économiser sur le carburant, si les conditions météorologiques le permettent.

Beaucoup de nous les pêcheurs, on a un deuxième moteur [plus petit] dans le bateau. C’est ce moteur qu’on va utiliser le plus souvent, pour réduire le coût de l’essence, explique M. Marotte.

« Une journée de pêche pourrait monter jusqu’à probablement 250 $ à 300 $ d'essence. »

— Une citation de  Didier Marotte, pêcheur amateur

Marina achalandée à 100 %

Selon Therese McNeil, superviseure de la marina Lakeview Park à Windsor, la hausse du prix d'essence n’a visiblement touché aucune activité de sa clientèle.

Les bateaux partent et reviennent à quai. Il n’y a aucun ralentissement de mouvement dû au prix élevé de l’essence , constate-t-elle. Certains autres propriétaires choisissent de rester et de se reposer dans leur bateau tandis que d'autres partent pour des promenades.

Chargement de l’image

Therese McNeil, superviseure de la marina Lakeview Park à Windsor, est contente de voir que l’achalandage n’a pas diminué.

Photo : GABRIEL NIKUNDANA

Les 226 places de la marina sont occupées pour toute la saison.

C’est fantastique, lance-t-elle. La saison actuelle ne diffère en rien de celle des années précédentes, selon Mme McNeil.

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1891518/hausse-prix-carburant-bateau-peche-windsor-ontario.

Leave a Reply