Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Partenariat entre les ports de Québec, Montréal et Trois-Rivières

Motivée par des enjeux stratégiques, environnementaux et économiques, l'entente entraîne la création d'un groupe de travail qui va offrir des recommandations aux trois administrations portuaires d’ici la fin de l’année.

Le groupe de travail qu'on annonce ce matin, sa mission, c’est de, d'ici justement la fin de l'année, d'identifier toutes les collaborations possibles, les solutions possibles pour améliorer l'efficacité, la résilience, le côté vert, environnemental des chaînes d'approvisionnement, indique le président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec (APQ), Mario Girard.

Pourtant, les ports n’ont pas toujours eu l’occasion de collaborer à leur guise, précise M. Girard. La législation actuelle ne le leur permet pas.

On a été créé pour davantage compétitionner plutôt que collaborer. Alors, co-investir dans un projet ensemble, aller en appel d'offres pour une technologie ou une solution technologique qui rendrait uniforme un peu tout ce qui se passe aujourd'hui sur le Saint-Laurent. Aujourd'hui, c'est extrêmement compliqué, explique-t-il.

Chargement de l’image

Le président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec, Mario Girard, espère, avec ce partenariat, transformer le Saint-Laurent en une chaîne d’approvisionnement plus verte et efficace. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Il faut essayer de ne plus se concurrencer les uns les autres, mais de s’aider au niveau du développement international, ajoute pour sa part Martin Imbleau, président-directeur général de l’Administration portuaire de Montréal (APM).

Une loi en révision

Ottawa est en train de réviser la Loi maritime du Canada. Avec l’annonce de leur partenariat, Mario Girard et Martin Imbleau espèrent mettre un peu de pression sur le ministère fédéral des Transports afin d’obtenir un peu plus de liberté pour collaborer.

Nous, c'est important dans ce contexte-là d'exprimer tout le potentiel de cette collaboration-là pour que ce soit pris en considération par notre ministre des Transports dans sa réflexion actuelle, dit Mario Girard.

Faites-nous confiance, donnez-nous de la marge de manœuvre, demande Martin Imbleau.

Les ports de Québec, Montréal et Trois-Rivières accueillent plus de 3000 navires et manutentionnent 72,4 millions de tonnes de marchandises chaque année.

Avec la collaboration d’Elyse Allard

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1890819/entente-collaboration-ports-quebec-montreal-trois-rivieres-chaines-approvisionnement.

Leave a Reply