Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Les forces ukrainiennes chassées du centre-ville de Sievierodonetsk

Avec le soutien de l'artillerie, l'ennemi a mené un assaut à Sievierodonetsk, a enregistré un succès partiel et a repoussé nos unités du centre-ville. Les hostilités se poursuivent, a indiqué l’état-major de l’armée dans son bilan matinal. Le gouverneur de la région de Louhansk, Sergueï Gaïdaï, a aussi confirmé l'information.

M. Gaïdaï a aussi admis quelques heures plus tard sur le réseau social Telegram que le dernier des trois ponts reliant Sievierodonetsk à Lyssytchansk, à l'ouest, a été détruit au cours des dernières heures, comme l'avaient précédemment annoncé les séparatistes prorusses qui appuient l’offensive russe dans la région de Louhansk.

Chargement de l’image

Un panache de fumée est visible après une frappe sur une usine de Soledar, petite localité située au sud-ouest de Sievierodonetsk et Lyssytchansk.

Photo : Getty Images / AFP/ARIS MESSINIS

Désormais, ils ont deux possibilités : soit ils suivent l’exemple de leurs compagnons d’armes [à Marioupol] et se rendent, soit ils meurent, avait affirmé le porte-parole des séparatistes prorusses, Édouard Bassourine, dans une entrevue accordée à l’agence russe RIA Novosti.

Longtemps crainte, la destruction du dernier pont entre les villes jumelles est susceptible de piéger les derniers combattants ukrainiens à Sievierodonetsk. Le gouverneur Gaïdaï a cependant soutenu qu'il reste un accès à la ville, sans donner plus de détails. Cette information n'a pas été confirmée par une source indépendante.

Début du widget . Passer le widget?

Fin du widget . Retour au début du widget?

Dans un message précédent, M. Gaïdaï avait affirmé que les combats de rue se poursuivent à Sievierodonetsk. Il estimait alors que les forces russes contrôlent 70 % de la ville, largement désertée après avoir abondamment pilonnée.

« Les batailles sont si féroces que les combats – pas seulement pour une rue, mais pour un immeuble en hauteur – peuvent durer des jours. »

— Une citation de  Sergueï Gaïdaï, gouverneur de Louhansk

Le gouverneur affirmait en outre que des bombardements russes ont visé l'usine chimique Azot, où ont trouvé refuge selon lui près de 500 civils, dont 40 enfants, et touché des stations d'épuration de la ville. On essaie de négocier un couloir humanitaire pour les civils, pour l'instant sans succès, a-t-il déclaré.

Sievierodonetsk et Lyssytchansk, situés de part et d'autre de la rivière Donets, sont les derniers bastions ukrainiens dans la région de Louhansk. Si l'armée russe parvient à les conquérir, elle pourrait ensuite se lancer à l'assaut des territoires de la région de Donetsk qui lui échappent, dont les villes de Kramatorsk et Sloviansk.

« Le principal objectif tactique des occupants n'a pas changé : ils exercent une pression sur Sievierodonetsk, où de violents combats sont en cours; littéralement pour chaque mètre. »

— Une citation de  Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

Début du widget . Passer le widget?

Fin du widget . Retour au début du widget?

Frappes russes dans le nord de l'Ukraine

Trois frappes russes ont touché la ville de Prylouky, dans le nord de l'Ukraine, forçant l'évacuation de quatre villages, ont annoncé lundi les autorités ukrainiennes.

L'ennemi a tiré trois missiles sur Prylouky. L'information concernant les destructions est en cours de clarification, a écrit sur Telegram le gouverneur de la région de Tcherniguiv, Viatcheslav Tchaous, sans donner plus de précisions.

Aucun détail n'a été fourni sur l'infrastructure visée à Prylouky qui abrite un aérodrome militaire.

Après ces bombardements, l'évacuation de quatre villages – Zaïzd, Petrivské, Tykhé et Soukhostavets – a été ordonnée, a indiqué le responsable de la défense civile de la région, Serguiï Boldyrev, cité par le média Souspilné.

À la suite des frappes de missiles, il existe une menace de propagation du feu, a expliqué le responsable.

Après le retrait des troupes russes début avril de la région de Kiev et du nord, cette région est relativement épargnée par les combats entre les armées ukrainienne et russe.

Une attaque visant une base militaire dans la région de Tchernihiv le 17 mai avait fait 87 morts, l'un des bilans les plus meurtriers des bombardements russes en Ukraine depuis le début de l'invasion, le 24 février.

Sept corps découverts dans une nouvelle fosse, près de Boutcha

Sept corps ont été découverts lundi dans une nouvelle fosse, près de Boutcha, où des cadavres de civils ont été retrouvés après le retrait de l'armée russe de la région de Kiev fin mars, a annoncé la police de Kiev.

Sept civils ont été torturés par les Russes, puis lâchement exécutés d'une balle dans la tête, a indiqué sur Facebook le chef de la police de Kiev, Andriï Nebytov, précisant que plusieurs victimes avaient les mains liées et les genoux attachés.

Cette fosse a été découverte aujourd'hui là où les militaires russes étaient stationnés, près du village de Myrotské, situé respectivement à 10 km au nord-ouest de Boutcha et à 35 km de Kiev sur le même axe, a-t-il ajouté.

Le chef de la police de la région de Kiev a indiqué travailler actuellement à l'identification des victimes.

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1890541/guerre-russie-ukraine-combats-louhansk-sievierodonetsk-lyssytchansk.

Leave a Reply