Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Inflation et coût de la vie, une crise « hallucinante » au Royaume-Uni

Dans un petit restaurant de fish and chips, plat emblématique du Royaume-Uni, le propriétaire nous explique que la guerre en Ukraine a eu une incidence majeure sur ses coûts de production.

Son poisson vient de Russie. L’huile qui sert à le frire est habituellement importée d’Ukraine. C'est un produit de plus en plus rare, dont la valeur a presque doublé, confie-t-il.

C’est sans compter la hausse des coûts de l’énergie, particulièrement marquée au Royaume-Uni. Selon la firme de consultants en énergie Cornwall Insight, citée par le média Bloomberg, la facture énergétique du ménage britannique moyen pourrait atteindre 2900 livres sterling par année à compter d’octobre prochain, soit l’équivalent de plus de 4500 dollars canadiens.

La ville de Birmingham au Royaume-Uni.

Birmingham est la deuxième ville en importance au Royaume-Uni.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Personnellement, ma facture est de 170 livres par mois, et on m’indique qu’elle passera à 500 livres le mois prochain, indique Junaid Butt, qui travaille pour l’organisation Human Relief Foundation.

Son organisme humanitaire est habituellement déployé au Moyen-Orient et en Afrique pour venir en aide aux réfugiés qui fuient la guerre. Or, compte tenu de la situation économique dans leur propre pays, Junaid Butt et ses collègues ont décidé de lancer des activités à Birmingham.

Boîtes de céréales, conserves et huile de tournesol : dans leurs locaux situés dans un quartier multiculturel de Birmingham, une petite banque alimentaire a vu le jour pour venir en aide aux membres de la communauté.

Dilemmes au quotidien

Pour illustrer les besoins auxquels son organisation tente de répondre, Junaid Butt explique qu'il parle à des parents qui tentent de limiter leur consommation de nourriture pour s’assurer que leurs enfants aient le ventre plein.

« Entendre cela de la part de parents de la classe ouvrière du Royaume-Uni, c’est hallucinant, parce que c’est le genre de situation qu’on voit habituellement dans des pays du Tiers Monde qui subissent les conséquences de la guerre. »

— Une citation de  Junaid Butt, de l’organisme Human Relief Foundation

Des boîtes de denrées alimentaires.

Des denrées alimentaires distribuées dans un centre sikh de Birmingham

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Les répercussions économiques de l’invasion russe en Ukraine n’aident en rien, assure Harjit Kaur, responsable des relations avec les parents d’une école du quartier et collaborateur de la Human Relief Foundation.

C’est difficile pour les besoins de base des familles, par exemple pour se procurer de l’huile pour faire la cuisine, indique-t-elle.

Très impliquée dans la communauté, elle tente également d’épauler d’autres organisations qui viennent en aide aux gens seuls ou démunis.

« Les besoins sont croissants. Chaque jour, des familles nous demandent de leur procurer de la nourriture. »

— Une citation de  Harjit Kaur

Lorsque nous l’accompagnons, elle se rend livrer des denrées recueillies à la banque alimentaire de la Human Relief Foundation aux locaux d’une association sikhe de Birmingham.

Harjit Kaur.

Harjit Kaur est responsable des relations avec les parents dans une école de Birmingham.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Près de la cuisine, où des femmes confectionnent des plats qui seront remis à la communauté, l’inflation, qui a atteint un niveau jamais vu en 40 ans, s’invite encore une fois dans les discussions.

Il faut y penser à deux fois avant de faire les achats, indique une des responsables du centre.

Bal, une autre membre de la communauté, évoque de son côté le dilemme de certains Britanniques qui décident de limiter le chauffage pour diminuer leur consommation d’énergie.

Nous sommes allés chez quelqu’un, il faisait froid, il ne chauffait pas, explique-t-elle.

Et la situation ne semble pas près de s’améliorer. S’il promet que de l’aide sera apportée aux familles du pays, le gouvernement britannique admet que l’horizon n’est pas encourageant.

Les prochains mois seront difficiles, a reconnu le mois dernier le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak.

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1888354/royaume-uni-inflation-crise-auclair.

Leave a Reply