Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Les images les plus précises jamais obtenues du pôle Sud du Soleil

Les clichés ont été obtenus grâce à l'imageur ultraviolet extrême (EUI) le 30 mars dernier, quatre jours seulement après que Solar Orbiter fut passée au plus près du Soleil.

SO se trouvait à l’intérieur de l'orbite de Mercure, à environ un tiers de la distance entre le Soleil et la Terre. Son bouclier thermique, d'une superficie de 3 m x 2,5 m, protégeait ses dix instruments de la chaleur qui atteignait 500 °C.

Début du widget . Passer le widget?

Fin du widget . Retour au début du widget?

Les responsables de la mission soulignent que les instruments de SO fonctionnent parfaitement et travaillent maintenant en collaboration. Six de ces instruments sont des imageurs qui permettent de révéler les pôles du Soleil, dont on ne connaît actuellement que les régions équatoriales.

Quatre autres instruments de mesure in situ servent à sonder l'environnement autour de l’astre.

Cette combinaison permet aux astrophysiciens de comparer ce qu'ils voient sur le Soleil et ce qu’ils détectent dans le vent solaire autour de la sonde, à des millions de kilomètres de distance.

Repères

  • Le Soleil est né il y a 4,5 milliards d'années et serait à mi-chemin de sa vie.
  • Il est composé en grande partie d'hydrogène (74 %) et d'hélium (25 %) auxquels s'ajoutent des éléments plus lourds.
  • La plupart des astrophysiciens s'entendent pour dire qu'il s'est formé par l'effondrement d'une nébuleuse sous l'effet des ondes produites par une ou plusieurs supernovae (explosion d'une étoile).
  • Il faudrait 109 planètes de la taille de la Terre pour remplir son diamètre, et plus de 1,3 million pour en combler l'intérieur.

Turbulences solaires

Les nouvelles images et vidéos montrent une activité atmosphérique intense au pôle Sud, dont plusieurs éruptions et même une éjection de masse coronale, un phénomène qui peut atteindre le champ magnétique terrestre et causer des tempêtes solaires qui perturbent les infrastructures électriques.

En outre, ces observations révèlent une structure que les responsables de la mission surnomment le hérisson, et qui correspond à des pics de gaz chauds et froids qui s'étendent dans toutes les directions.

SO est une mission conjointe des agences spatiales européenne (ESA) et américaine (NASA) lancée le 10 février 2020 et qui doit durer 7 à 10 ans.

Son but est d'étudier les processus à l'origine du vent solaire, du champ magnétique solaire, des particules solaires énergétiques et des perturbations interplanétaires transitoires.

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1885723/soleil-solar-orbiter-images-pole-sud.

Leave a Reply