Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Aux origines de l’enquête sur les possibles cas de variole du singe

Quand des patients se sont présentés à son bureau avec des éruptions cutanées sur leurs parties génitales, le Dr Antoine Cloutier-Blais a d'abord cru à une infection transmise sexuellement. Mais lorsqu'on a appris que le premier cas de variole du singe confirmé aux États-Unis revenait de Montréal et qu'il avait été en contact avec les patients du Dr Cloutier-Blais, l'enquête de la santé publique a pris une tout autre tournure. Le journaliste René Saint-Louis s'est entretenu avec Antoine Cloutier-Blais pour en apprendre plus sur les origines de cette possible éclosion.

Il en a profité pour questionner le médecin sur les modes de transmission de la variole du singe. La grande majorité des cas potentiels recensés à Montréal et en Europe concernent des hommes qui ont eu une relation sexuelle avec un autre homme. Cependant, la variole du singe n’est pas considérée comme une infection transmise sexuellement.

Source: https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/reportage/402240/simienne-ulceres-sante-publique-village-gai.

Leave a Reply