Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Pourquoi développe-t-on des allergies alimentaires?

Le nombre de personnes de moins de 18 ans ayant des allergies alimentaires augmente au Québec. Une hausse de 18 % est rapportée au cours des 10 dernières années.

Un ensemble de conditions peut faire en sorte qu’une allergie est développée, mais elles sont difficiles à prédire. Dominique Seigneur, directrice des communications et du développement d’Allergies Québec apporte quelques éléments de réponses.

La génétique : On voit de plus en plus de personnes qui vivent avec ce qu’on appelle un terrain atopique ; de l'eczéma, de l’asthme, le rhume des foins. Comme en ce moment, les allergies saisonnières sont commencées, dit-elle. Tout ça donne une espèce de terrain propice pour les générations futures. Par exemple, deux parents qui ont un enfant et l’un d’eux a de l’asthme. On a pas mal plus de chance de donner naissance à un enfant qui vit avec une condition souvent d’allergie, d’asthme, d'eczéma, mais peut-être des allergies alimentaires.

L’hygiène : C’est comme si notre système immunitaire était tellement peu sollicité qu’il attaque toute sorte de protéine inoffensive, décrit-elle. Donnons l’exemple des œufs. Quelqu’un qui ingère un oeuf pour la première fois, deuxième, troisième fois, c’est comme si le système immunitaire ne reconnaît pas cet aliment-là, pense que c’est une menace pour le corps. Envoie ses petits soldats si on veut l’imager et c’est ce qui cause entre autres une réaction allergique grave.

Dominique Seigneur parle aussi du changement hormonal comme une grossesse ou à la suite d’une maladie qui pourrait expliquer une réaction allergique ressentie du jour au lendemain.

Chez les enfants, des allergies comme aux œufs, aux produits laitiers, au soya et au blé ont tendance à disparaître vers le passage à l’âge adulte.

Auto-injecteurs

La directrice des communications et du développement d’Allergies Québec indique que le problème d’approvisionnement des auto-injecteurs signalé dans les dernières années est résorbé en ce moment.

On a accès maintenant à trois dispositifs d’auto-injecteurs dans toutes les pharmacies, souligne-t-elle.

Les arachides, le blé, le lait, la moutarde, les noix, les œufs, le groupe de poissons, crustacés et mollusques, le sésame et le soya sont les principaux allergènes au Canada.

Mai est le mois de sensibilisation aux allergies alimentaires.

À lire aussi :

  • Cuisiner pour son enfant allergique
  • Documentaire : Un danger dans chaque bouchée (Nouvelle fenêtre)

Source: https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/des-matins-en-or/segments/entrevue/401105/reactions-auto-injection-ble-oeuf-soya-arachide.

Leave a Reply