Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Il tue un septuagénaire en le poussant dans un escalier

Un jeune homme de Lachute a reconnu mardi avoir tué sans raison un septuagénaire en le poussant en bas d’un escalier extérieur en métal l’automne dernier à la sortie d’un bar. Samuel Charbonneau a plaidé coupable à une accusation d’homicide involontaire au palais de justice de Saint-Jérôme. « Il arrive parfois des situations banales, des situations anodines qui dégénèrent. C’est ce qui est arrivé le 11 septembre 2021 », a résumé d’emblée le procureur de la Couronne Me Steve Baribeau, en relatant les faits de cette affaire. Ce soir-là, Samuel Charbonneau se dirige avec un ami dans un bar à Huberdeau, une petite ville des Laurentides située à 20 minutes de Mont-Tremblant. En chemin, les deux hommes croisent la victime, Jacques Bernier, qui se met alors à les invectiver. L’homme de 72 ans se trouve sur le balcon de son appartement du deuxième étage sur la rue principale d’Huberdeau. Le conflit s’arrête là. Samuel Charbonneau et son ami se rendent au bar et y consomment de l’alcool. En sortant du bar, Jacques Bernier est toujours perché sur son balcon, accessible de la rue par un escalier aux marches « très, très prononcées ». Les deux jeunes et la victime s’échangent alors des « propos » de nature non précisée. CAPTURE D’ÉCRAN GOOGLE STREET VIEW C’est dans cet escalier que Jacques Bernier a trouvé la mort. Tout aurait pu s’arrêter là, mais Samuel Charbonneau fait « l’erreur de monter », poursuit Me Baribeau en résumant les faits. Lors d’une « altercation », Samuel Charbonneau pousse Jacques Bernier, qui déboule les escaliers. Il mourra quelques semaines plus tard en raison de ses blessures. Libéré pendant les procédures judiciaires, Samuel Charbonneau a reconnu les faits avec conviction devant la juge Nancy McKenna. Il a assisté à l’audience avec ses parents. Les avocats ont demandé la confection d’un rapport présentenciel pour en savoir plus sur Samuel Charbonneau, un jeune homme apparemment « sans histoire » et sans antécédent judiciaire. « Je dois souligner dès aujourd’hui la rapidité du plaidoyer de culpabilité, qui est assez rare dans ce type de dossier. C’est la troisième apparition », a tenu à signaler à la juge le procureur de la Couronne. De plus, Samuel Charbonneau a fait une déclaration incriminante aux policiers à la suite de son arrestation, a ajouté Me Baribeau. Ces deux éléments seront certainement cités comme facteurs atténuants par la défense pour réclamer une peine clémente. Le dossier reviendra en cour à la fin du mois d’août.

Source: https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2022-05-10/coupable-d-homicide-involontaire/il-tue-un-septuagenaire-en-le-poussant-dans-un-escalier.php.

Leave a Reply