Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Les syndiqués de Bombardier refusent l’offre patronale

Le comité de négociation des travailleurs représentés par la Section locale 712 de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l'aérospatiale (AIMTA) avait recommandé de rejeter cette offre.

Selon un communiqué transmis par l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et des travailleuses de l'aérospatialeAIMTA, ce sont les offres salariales qui ne font pas l'affaire des travailleurs. Bombardier offrirait des augmentations de salaire de 2,5 % pour la première année, puis de 2,25 % pour les deux dernières années d'une convention collective de trois ans.

En entrevue à La Presse canadienne, l'agent d'affaires au district 11 de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et des travailleuses de l'aérospatialeAIMTA, Éric Rancourt, explique que les deux parties avaient des positions tellement éloignées en matière salariale qu'avant même de négocier cet élément, le syndicat a demandé à l'employeur de déposer sa meilleure offre. C'est dont cette offre qui a été rejetée presque à l'unanimité.

C'est nettement en dessous de l'inflation qu'on vit présentement, qui atteint des sommets, et les gens, ce qu'ils se disent, c'est : "On ne vaut pas plus que ça?" fait observer M. Rancourt en ajoutant que les travailleurs s'attendaient aussi à un retour d'ascenseur de la part de Bombardier.

Lors de la signature de la dernière convention collective, qui a pris fin en décembre dernier, les syndiqués avaient l'impression d'avoir fait des compromis salariaux en raison de la situation financière difficile dans laquelle se trouvait alors l'entreprise. Maintenant que les choses se sont améliorées, les travailleurs veulent être récompensés.

On sentait la frustration monter à l'intérieur de l'assemblée, affirme le porte-parole de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et des travailleuses de l'aérospatialeAIMTA, parce que [les syndiqués] ne se sentent pas respectés à leur juste valeur quand on parle que la situation va mieux chez Bombardier.

L'entreprise a reconnu dans une déclaration écrite avoir amorcé l'amélioration de son modèle d'affaires et être sur la bonne voie.

Bombardier a fait une offre de nouvelle convention collective équitable. Nous sommes déçus du refus de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et des travailleuses de l'aérospatialeAIMTA, a commenté l'entreprise après avoir pris connaissance du résultat de l'assemblée générale.

Par ailleurs, l'association de travailleurs estime que de meilleures conditions de travail seraient aussi bénéfiques à Bombardier pour recruter de nouveaux talents dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre et de forte concurrence pour s'arracher les travailleurs dans l'industrie aérospatiale.

À la suite du vote, le syndicat a informé la partie patronale du résultat et a lancé une invitation pour une reprise des pourparlers le plus rapidement possible, au début de la semaine prochaine.

Selon Éric Rancourt, en plus de la question salariale, les discussions doivent se poursuivre au sujet de la sous-traitance (interne ou externe), de la durée du contrat de travail et de l'indexation au coût de la vie de la rente des retraités.

Mandat de grève

En plus du refus on ne peut plus net de l'offre patronale, les syndiqués ont procédé à un autre vote pour accorder un mandat de grève à leurs représentants avec un taux d'appui de 98,8 %.

Ce mandat ne constitue pas un vote de grève à proprement parler, reconnaît M. Rancourt. Dans l'éventualité où le syndicat souhaiterait se prévaloir du mandat de grève pour décréter des journées de grève ou même une grève générale, il devrait retourner en assemblée générale pour obtenir l'accord des membres.

La Section locale 712 de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et des travailleuses de l'aérospatialeAIMTA représente 1800 travailleuses et travailleurs de Bombardier aéronautique à la ligne d'assemblage finale de Dorval et au centre manufacturier de Saint-Laurent.

Source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1878510/bombardier-aeronautique-syndicat-convention-greve.

Leave a Reply